L'info régionale

Réseaux sociaux

CR81 : Du blé à la baguette, tout un symbole

CR81 : Du blé à la baguette, tout un symbole

« Il faut que je travaille pour gagner mon pain ». « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front ».

Le prix de la baguette à 29 centimes fait débat. Même à ce prix, le commerçant arrive à faire un bénéfice de 4 centimes. Sachant qu’une baguette de pain est vendue entre 90 centimes et 1€10 chez les artisans boulangers.

On fait croire aux Français que le pain n’augmente que lorsque le prix du blé « flambe », alors qu’il ne représente qu’un faible pourcentage. Le point central, est la matière (donc le blé).

La problématique dans l’augmentation du prix de la baguette, est le prix du blé par certains détracteurs. Le prix du blé n’a jamais excédé plus de 4 cts dans la baguette depuis plus de trente ans.

En 1980, le prix du blé était à 210 € la tonne, soit 15 % plus cher que le prix actuel. En 2006, le prix était de 120 € / tonne et en 2007 il était de 180 € / tonne.

Lorsque le prix du blé baisse fortement, le prix du pain est maintenu : l’augmentation du prix du blé à bon dos, elle favorise l’argumentation et procure l’occasion aux différents intermédiaires d’augmenter encore les marges, déjà importantes pour ceux qui en vivent.

Michel-Edouard Leclerc me disait « je n’achète que des produits français » lors de notre rencontre. La baguette pour lui est un prix d’appel. La question légitime que nous devons nous poser est : « Lorsque le prix du blé ne flambera vraiment plus, quels seront les arguments qui justifieront les augmentations du prix du pain ? »

Arrêtons d’invoquer le prix du blé pour augmenter le prix de la baguette.

Soutenons nos artisans boulangers qui sont un maillon essentiel à la vie de la ruralité.

Xavier Palous

Président Coordination Rurale