L'info régionale

Réseaux sociaux

CR 38 : rencontre avec la Fédération des Chasseurs de l’Isère

CR 38 : rencontre avec la Fédération des Chasseurs de l’Isère

Ce mardi 26 octobre 2021, Jean-Louis OGIER (administrateur CR38) et Laetitia BOIRON (représentante CR38 à la Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage) ont rencontré Danielle CHENAVIER et Jean-François JOSE, respectivement Présidente et vice-Président de la Fédération Départementale des Chasseurs de l’Isère.

Après un tour de table au cours duquel M. OGIER et Mme. BOIRON se sont appliqués à présenter synthétiquement l’histoire, les valeurs et les positions de la Coordination Rurale, les représentants de la FDC ont tenu à rappeler l’importance du lien qui unit les agriculteurs et les chasseurs sur le terrain. Mme. CHENAVIER rappelle ainsi que la chasse est une pratique qui, avec l’agriculture, contribue à l’identité rurale, et que ces deux activités sont intrinsèquement liées. Pour évoluer dans une logique commune, favoriser les échanges et créer des synergies à l’échelle du département, M. JOSE insiste sur la nécessité de nommer des responsables syndicaux de tous bords dans les Unités de Gestion Chevreuil-Sanglier pour porter la voix des agriculteurs. Il invite donc la CR38 à se rapprocher sans plus attendre de la Chambre d’agriculture de l’Isère pour fournir une liste d’adhérents prêts à s’impliquer et à représenter les intérêts de l’agriculture dans chacune des 27 UG du département.

La Présidente insiste ensuite sur la différence qui existe entre le nourrisage (interdit) et l’agrainage. Elle précise que cette pratique est strictement encadrée et que tous les points d’agrainage sont aujourd’hui géolocalisés. M. JOSE ajoute que si des abus ou des dysfonctionnements sont constatés, il ne faut pas que les agriculteurs hésitent à le faire remonter. La FDC ne cautionnera aucune dérive avérée.

A l’échelle du département, les dégâts (qui concernent essentiellement les prairies) représentent un montant allant de 400 000 à 800 000 euros par an. Mme. BOIRON regrette que certains agriculteurs renoncent à déposer des demandes d’indemnisation du fait de la complexité des démarches à effectuer. Elle demande à ce qu’une réflexion soit entreprise pour simplifier les procédures et permettre aux agriculteurs de réaliser leurs déclarations en ligne. Les représentants de la FDC lui précisent d’un travail en ce sens est en cours actuellement.

Enfin, au vu des multiples et violentes attaques auxquelles se trouvent actuellement confrontés les acteurs des territoires ruraux (intrusions sur les propriétés privées, dégradations et destructions de bâtiment et de matériel, vols, actes de violences physiques et morales…), la Présidente de la FDC invite tous les agriculteurs de la Coordination Rurale à prendre part à l’importante mobilisation nationale prévue le 5 mars 2022. Elle précise que les représentants de la CR38 seront associés aux réunions de concertation pour que chasseurs et agriculteurs puissent porter ensemble la voix de la ruralité à cette occasion !