L'info régionale

Réseaux sociaux

Communiqué de presse : La Confédération Paysanne, le syndicat pile ou face !

Communiqué de presse : La Confédération Paysanne, le syndicat pile ou face !

Lors de la dernière session de la Chambre d’agriculture de la Haute-Vienne, le 14 mars 2022, les élus de la Coordination Rurale de Haute-Vienne, bien conscients des difficultés liées aux hausses de charges engendrées par la guerre en Ukraine, de la volatilité des marchés et que l’État a un rôle important à jouer afin que l’on puisse continuer à produire, ont proposé au vote, une motion en faveur de l’élevage contenant des mesures concernant le GNR, les intrants, l’alimentation, l’azote et la PAC. Motion qui a reçu un vote « CONTRE » de la part du porte-parole de la Confédération Paysanne, Monsieur Thomas Gibert, vote conjoint avec le Président de la FDSEA, Monsieur Bulan.

Les élus CR87 ont soumis, pour chaque question, les préconisations suivantes  :

Le GNR :

  • Des livraisons garanties dans des litrages acceptables,
  • Un tarif encadré pour les entreprises,
  • Des stocks suffisants effectués afin de garantir l’approvisionnement.

 

Les Intrants / l’Alimentation / l’Azote

  • Des tarifs encadrés,
  • La constitution de stocks suffisants afin de garantir l’approvisionnement et ainsi de maintenir notre capacité à produire.

 

La Pac :

  • Une réglementation soit assouplie en matière de verdissement : levée des restrictions sur la diversité des assolements – levée de restrictions sur les Surfaces d’Intérêt Écologique – levée des seuils de chargement ICHN – levée des restrictions sur les MAE – levée du ratio sur les seuils de prairies permanentes – autorisation de l’utilisation des jachères. Toutes ses mesures ont pour objectif de favoriser le potentiel de production agricole français.

La Confédération Paysanne joue et adapte son vote, à pile ou face, selon le sens du vent ! En toute connivence avec la FDSEA, tels de « vieux potes » ! On ne peut pas se positionner un jour, contre des propositions d’autres syndicats puis les reprendre et se les approprier, à sa guise, le lendemain, telle une girouette ! Une attitude déplorable pour le monde paysan haut-viennois de la part de son porte-parole local. Un porte-parole qui oppose, sans cesse, les différents modèles d’agricultures sans se soucier des Unités de Travail Humain (UTH) qui en vivent. Il se permet même de traiter les paysans en agriculture conventionnelle « d’ignares en matière d’agronomie » !

L’orientation politique de la Confédération Paysanne est responsable de la dé-production et, in fine, de la dépendance de l’Union européenne des pays tiers. Comprenez, Madames et Messieurs de la Confédération Paysanne, que vous n’êtes pas la solution, mais la source des problèmes ! Vous entretenez des liens très étroits avec les zadistes, les écolos et avec tous ceux qui incitent à détruire, saccager, piller les outils de travail des collègues sous prétexte que ce n’est pas dans votre mouvance.

Vous vous associez avec des collectifs plus ou moins douteux avec pour objectif de voir échouer certains projets agricoles, quitte à détruire des familles et des emplois qui veulent vivre de leur métier. Car il est utile de vous le rappeler : les paysans aspirent à vivre de leur métier et pas des aides publiques et sociales !

À la CR87, nous défendons tous les paysans et toutes les agricultures sans jamais les opposer.

Pierrick Gouteron

Président de la CR87