L'info régionale

Réseaux sociaux

Une politique d’installation à repenser intégralement !

Une politique d’installation à repenser intégralement !

Les mots “Nous n’avons pas à rougir de nos travaux“ sont ceux qu’il faut retenir de l’article intitulé “Installation, casser le moule“ extrait de l’interview de François Thabuis, nouveau président des JA, accordée à la France Agricole le 15 juin dernier. Ces quelques mots résument parfaitement la vision et la politique du syndicat JA. Après des années de monopole sur la stratégie de l’installation, le nouveau Président, François Thabuis, se dit fier du bilan de l’installation en 2012.

Discours et faux-semblants

Les jeunes installés ne sont pas dupes. Ils se rendent bien compte des difficultés qu’ils rencontrent lors de leur parcours d’installation : aides inadaptées, contraintes administratives, prêts bonifiés inapropriés… et par la suite, quand ils font le choix de se passer de ces aides, ils se retrouvent confrontés à une discrimination très pénalisante.

Dans ce même article, Luc Bodiguel (enseignant à l’Université de Nantes) l’explique clairement: la politique d’installation est un échec, en raison notamment de la “rigidité du cadre“ et de la “procédure bien huilée placée sous le signe de la cogestion!“

Les chiffres parus dans LFA démontrent bien  que, dans ces conditions, les jeunes ne veulent plus d’aides de l’Etat, pourtant défendues bec et ongles par les JA.

 
•          En 2010, 2/3 des installations n’ont pas pu bénéficier des aides à l’installation.

Les propositions de la section jeunes de la CR

•          La simplification des démarches administratives et la suppression du critère d’âge

           (hors reprise entre époux) pour une ouverture du dispositif à un plus grand nombre;

•          L’exonération totale des charges sociales pour les jeunes installés;

•          L’abattement du bénéfice réel imposable;

•          La suppression des droits de succession sur le foncier agricole et le capital d’exploitation;
 
•          La revalorisation des diplômes agricoles…

Pour la CR, il est important de continuer à se battre au service des jeunes et de l’installation en agriculture et non au profit du maintien d‘un statut souverain sur l’installation. La section jeunes de la CR ne se trompe pas de bataille!

Tags :