Newsletter
L'info régionale
Liens utiles
Les jeunes CR

L'info régionale

Réseaux sociaux

Une nouvelle victime : le loup a tué l’UNESCO !

Loup

Une nouvelle victime : le loup a tué l’UNESCO !

En 2011, le territoire des Causses et des Cévennes a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO pour sa valeur de paysage culturel de l’agropastoralisme.

Cependant, depuis plusieurs années, cette activité est menacée par le retour du loup, un prédateur dont le nombre d’attaques ne cesse d’augmenter. Or, une étude de l’INRA parue en 2017 classe ce territoire comme zone non-protégeable, le risque de prédation demeurant malgré les moyens de protection déployés.

Malgré ces études, l’ONCFS perdure dans sa sous-estimation des populations lupines, du nombre d’attaques et de ses conséquences pour l’économie de la région.

Si l’inscription de ce territoire au patrimoine mondial de l’UNESCO a marqué la reconnaissance du travail des éleveurs et des traditions du pastoralisme, la réponse de l’État quant à la préservation des loups en constitue en revanche le déni le plus total…

C’est pourquoi, le mardi 2 octobre, la Coordination Rurale a tenu une conférence de presse au cours de laquelle le courrier, envoyé le 25 septembre 2018 à Madame Rössler, Directrice de la Division du Patrimoine et Directrice du Centre du Patrimoine Mondial, a été présenté.

Bernard Lannes, président national de la Coordination Rurale, accompagné par la CR 48, a expliqué l’incompatibilité qui existe entre la présence du loup et le pastoralisme sur le territoire des Causses et des Cévennes. L’État français a choisi la préservation du prédateur, signant ainsi la mort de l’agropastoralisme sur le territoire. Raison pour laquelle la Coordination Rurale demande la révision du classement du Bien les Causses et les Cévennes de la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Sans le pastoralisme, qui contribue depuis des siècles à façonner ces paysages et à construire un patrimoine culturel, cette reconnaissance n’a plus lieu d’être !

Des panneaux de signalisation du territoire les Causses et les Cévennes ont été démontés et exposés sur la Place Urbain V à Mende. La conférence s’est achevée par un entretien avec la préfecture et le conseil départemental de Lozère pour leur remettre la lettre envoyée à l’UNESCO.

Vous pouvez retrouver le courrier envoyé à l’UNESCO : Courrier Unesco

Retrouvez l’article paru dans la Lozère Nouvelle :  Lozère nouvelle UNESCO CR 48

Pour regarder le reportage de France 3 Languedoc Roussillon, cliquez ici.

Pour écouter l’interview de Bernard Lannes, président national de la Coordination Rurale

Les témoignages des éleveurs



Inscription à la newsletter nationale





Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Code postal * :
Ville :
Mobile :

Vous êtes agriculteur ? Quel est votre domaine d’exploitation ? :
Viticulture
Grandes Cultures
Productions Spécialisées
Lait
Viande
Fruits et Légumes

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.