L'info régionale

Réseaux sociaux

Une journée particulière au Salon de l’agriculture pour la section Agricultrices

Une journée particulière au Salon de l’agriculture pour la section Agricultrices

Véronique Lefloc’h et Catherine Laillé étaient présentes au déjeuner organisé par une quinzaine de députés de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale. Avec leur président Roland Lescure, la commission souhaitait dédier une journée spéciale aux “Agricultrices” (en 2019, c’était les JA).

Ce rendez-vous qui se voulait très convivial a été l’occasion d’échanger sur les difficultés que rencontrent les agricultrices tout au long de leur carrière, de l’installation , aux congés de maternité, en passant par les statuts et les retraites. « Si certains députés sont conscients des évolutions à apporter, il reste encore beaucoup à faire pour légiférer et améliorer durablement nos conditions. », souligne Catherine Laillé

Pour la CR, certaines mesures comme celle de rendre le statut de conjointe-collaboratrice temporaire pendant 5 ans maximum est facile à mettre en place et c’est aussi une avancée certaine pour améliorer le niveau des retraites.

Ce sujet des retraites a beaucoup fait parler mais ça coince sérieusement avec la nouvelle réforme.

Ce déjeuner nous a aussi permis de rencontrer à nouveau,  Laurence et Karine les Co-présidentes des “Elles de la Terre”. C’est d’ailleurs grâce à elles que nous avons été conviées. De plus elles nous ont présenté Noémie, la nouvelle miss France Agricole, ainsi qu’Emilie, miss 2015 organisatrice de ce concours.

Deux jeunes cheffes d’exploitations optimistes et innovantes , qui ont dût se battre pour réussir leur installation. Un exemple de courage.

De tout âges, les agricultrices se battent pour être considérées et reconnues.

Pour conclure ce temps d’échange, nous avons remercié chaleureusement les députés présents et le président de la commission qui nous a assuré que nous allons poursuivre des débats et propositions. Nous serons donc invitées dans les semaines qui viennent à une audition à l’assemblée nationale.

Dans l’après-midi, Véronique Marchesseau, secrétaire générale de la confédération paysanne est venue à la rencontre des tous les syndicats pour signer une tribune commune pour :” demander avec force au gouvernement et aux parlementaires une revalorisation des retraites agricoles à 85 % du salaire minimum pour les pensionnés actuels, avec prise d’effet immédiate”.