L'info régionale

Réseaux sociaux

Une augmentation moindre du prix des fruits et légumes frais

Une augmentation moindre du prix des fruits et légumes frais

L’association Familles Rurales a sorti son observatoire sur les prix des fruits et légumes et a fait part d’une augmentation de 11 %. La Coordination Rurale (CR) a souhaité faire un comparatif des prix de certains fruits et légumes et de certains achats du quotidien des consommateurs.

 

De nombreuses augmentations…

Depuis quelques mois, les prix de nombreux services utiles au quotidien ont fortement augmenté en raison des difficultés d’approvisionnement, de la guerre en Ukraine, etc. Ces augmentations impactent fortement les finances des ménages. Le tableau ci-dessous montre l’ampleur des augmentations entre juillet 2021 et juillet 2022 :

 

… qui sont moins fortes pour les fruits et légumes

En parallèle, la CR a souhaité comparer les augmentations des prix de fruits et légumes de saison entre juin 2021 et juin 2022 en prenant l’indice des prix à la consommation (Insee) :
– prix des fruits frais : + 2,8 %
– prix des légumes frais : + 7,5 %

Les augmentations sont, en partie, la résultante des pertes dues aux épisodes de gel et de grêle. Quand on compare avec les produits du quotidien, on peut constater que ce ne sont pas les fruits et légumes qui connaissent les plus grosses augmentations, comme le sous-entend Familles Rurales.

« Les agriculteurs subissent aussi les augmentations des matières premières comme le carburant, les engrais… », déclare Hervé Miachon, arboriculteur dans la Drôme. « Mais nous avons aussi d’autres charges comme les salaires de nos employés avec une augmentation de 6 % pour le SMIC). Nous n’avons pas d’autres options que d’augmenter nos prix de vente, sans pour autant qu’ils atteignent les augmentations de l’inflation. Les consommateurs doivent avoir conscience que c’est nécessaire afin d’éviter de vendre à perte. »

« Il faut que les consommateurs aient bien en tête que nous ne cherchons pas à profiter de la situation, nous sommes comme eux : nous souhaitons avoir un revenu et vivre dignement. La majorité des fruits et légumes sont des produits à saisonnalité et météo-sensibles, sans oublier les maladies, les ravageurs et les impasses techniques afférentes qui nous font perdre des récoltes. Les produits cultivés en France sont sains et bons pour la santé : ils ne doivent pas être la variable d’ajustement dans le budget des consommateurs et doivent être essentiels », conclut Sébastien Héraud, responsable de la section Fruits et Légumes de la CR.

Tags :
, ,