L'info régionale

Réseaux sociaux

Trop de taxes tue l’agriculture et les agriculteurs !

cr47

Trop de taxes tue l’agriculture et les agriculteurs !

Les agriculteurs, toutes productions confondues, se retrouvent acculés comme jamais. Soumis à une concurrence déloyale venant du monde entier, ils doivent aussi faire face à des distorsions de concurrence émanant de leur territoire européen. Malgré des crises à répétition, malgré de régulières communications vers les élus de la majorité aux commandes de notre pays, aucune prise de conscience n’a eu lieu. Certaines productions vont disparaître du paysage agricole français si de profondes évolutions n’ont pas lieu.
Le ras-le-bol est général : tous les pans de l’agriculture sont menacés !

Les revendications sont multiples :
– un carburant professionnel détaxé,

– un moratoire sur l’augmentation de la Redevance pour Pollution Diffuse (RPD), qui est une distorsion de concurrence,

– une augmentation du SMIC, avec diminution équivalente de charges sociales, pour redonner du pouvoir d’achat aux citoyens,

– Le maintien des mesures d’allègement de charges Travailleurs Occasionnels Demandeurs d’Emploi (TO/DE) afin de rester compétitifs avec les autres pays européens,

– La mise en place de la tva sociale permettant la diminution des charges sociales et de taxer tous produits importés afin qu’ils contribuent au financement de la protection sociale de nos citoyens,

– la fermeture des frontières aux produits agricoles ne répondant pas aux mêmes règles environnementales, sociales, fiscales que nous,
– une augmentation conséquente des retraites agricoles qui sont inférieures à 800 € par mois, ce qui est une véritable honte nationale !
Ouverture des péages demain à agen, damazan et marmande
Dès 9h demain matin, les agriculteurs seront en place pour porter leurs revendications et ils ouvriront symboliquement les péages d’Agen, Damazan et Marmande.

Il est urgent de soutenir les agriculteurs français !
Tous les deux jours, un paysan se donne la mort en France dans l’indifférence la plus totale. Il est urgent de mettre en place des changements profonds pour soutenir notre profession. Prix rémunérateurs et exception agriculturelle, revendications historiques de la Coordination Rurale, restent notre priorité. Cela commence par une baisse conséquente de nos charges et une réorientation des taxes à l’import. Ces décisions seront non seulement bénéfiques aux agriculteurs, mais aussi à l’ensemble des citoyens.

Agriculteurs, consommateurs, tous unis !