L'info régionale

Réseaux sociaux

Tortue d’Hermann, abeilles, etc. : toujours la faute des agriculteurs !

Tortue d’Hermann, abeilles, etc. : toujours la faute des agriculteurs !

Le 4 novembre 2021, Max Bauer, président de la Coordination Rurale du Var (CR 83), a assisté à une réunion de concertation dans le cadre du Plan national d’actions II pour 2018-2027 en faveur de la tortue d’Hermann, en présence de M. le préfet. Son constat : qu’il s’agisse de la tortue d’Hermann ou des abeilles, les agriculteurs sont toujours les premiers responsables du déclin des populations.

« Sur cette question, le constat est le même que pour le plan pollinisateurs. Tout comme l’abeille, plusieurs facteurs sont responsables de la mortalité de la tortue d’Hermann : les parasites, les espèces exotiques comme les tortues de Floride – qui, si elles sont relâchées dans la nature, causent de graves dégâts sur la biodiversité – , les chiens, les prélèvements humains, les incendies ou encore la prédation. », explique Max Bauer.

La CR 83 regrette que, dans la préservation de la tortue d’Hermann, les agriculteurs soient les premiers pointés du doigt. « Il est inenvisageable de ne pas pouvoir exercer nos pratiques agricoles, tant dans ses moyens modernes de mécanisation adaptée, dans sa diversité de cultures (viticole, arboricole, etc.) et surtout de manque de moyens pour soigner nos productions (conventionnelles et bio). », ajoute Max Bauer.

La Coordination Rurale du Var préconise, dans un premier temps, la neutralisation des tortues de Floride pour éviter les hybridations et protéger la tortue d’Hermann. De plus, la CR 83 réaffirme qu’il est nécessaire de responsabiliser tous les citoyens en faisant respecter voire évoluer la réglementation en matière de détention de tortues avec des sanctions systématiques contre le trafic illégal. La CR 83 remercie l’administration pour son implication de terrain afin de trouver un compromis pour que les activités agricoles puissent se développer et perdurer tout en protégeant les tortues d’Hermann.