L'info régionale

Réseaux sociaux

Terre de Liens veut des acteurs non-agricoles dans les commissions foncières

foncier agricole

Terre de Liens veut des acteurs non-agricoles dans les commissions foncières

Terre de Liens préfère créer une nouvelle commission, plutôt que de renforcer celles existantes comme par exemple le Comité Régional Installation-Transmission (CRIT). En effet, depuis novembre 2020, cette association a mis en place une nouvelle Commission Foncière Régionale (CFR) ayant pour but de « travailler à long terme sur la place du foncier agricole dans le cadre d’une transition écologique ».

La Coordination Rurale du Centre exprime son désaccord quant à la création de cette nouvelle commission. Il existe déjà plusieurs commissions foncières départementales (SAFER, CDPENAF, CDAF, etc.).  Les agriculteurs n’en ont pas besoin d’autres et Terre de Lien n’a pas à intervenir dans ce schéma régional. Certes, le fonctionnement de CRIT est perfectible mais il ne faut pas oublier que cela reste du domaine de l’agriculture.

Mais Terre de Liens va plus loin puisque l’intérêt de créer cette commission n’est pas que de travailler sur le foncier agricole. L’objectif est surtout de faire participer des « acteurs non-agricoles » à cette thématique. Si la volonté de Terre de Liens est de s’occuper du foncier agricole en portant des revendications et des exigences écologiques, citoyennes et urbaines, se pose alors la question suivante : les agriculteurs auront-ils encore leur mot à dire quant au foncier agricole ?
Malheureusement, son partenariat avec la SAFER, lui permet de disposer d’un droit de préemption par procuration. La filière agricole doit être vigilante. La CFR ne doit pas remplacer le CRIT ou tout autre commission foncière. Les décisions concernant l’agriculture doivent rester du domaine agricole.