L'info régionale

Réseaux sociaux

Tereos – la face cachée des élections

pouce bas

Tereos – la face cachée des élections

La Coordination Rurale, en sa qualité de syndicat agricole représentatif et de par ses adhérents coopérateurs, a eu connaissance du déroulé des votes pour les conseillers régionaux Picardie Est de la coopérative sucrière Tereos. À ce titre, elle a pu assister à des pratiques électorales, qui quoique légales, sont absolument indignes des valeurs démocratiques censées régir toute coopérative.

En effet, alors que les dépôts de candidatures pour les postes de conseillers régionaux de région Picardie Est se clôturaient le 15 novembre 2020, les bulletins de vote ont été envoyés le 9 novembre 2020. Autrement dit, les nouvelles candidatures parvenues entre l’envoi du bulletin de vote et la date de clôture n’ont pas fait l’objet de l’envoi de nouveaux bulletins mis à jour !

De plus, l’envoi des bulletins était possible avant la fin de la clôture des dépôts de candidatures, ce qui signifie que des coopérateurs ont pu être amenés à voter sans avoir eu connaissance de l’ensemble des candidatures.

Ainsi, pour voter pour l’un de ces nouveaux candidats, il a fallu, aux personnes n’ayant pas déjà voté, ajouter manuscritement le nom du nouveau candidat sur le bulletin de vote. Certes, ces candidatures spontanées ont été mentionnées sur l’extranet de Tereos et ont fait l’objet d’un envoi de SMS à l’ensemble des coopérateurs.

Cependant, il apparaît évident qu’un candidat dont le nom est inscrit sur le bulletin a plus de chances d’être élu que celui dont il faudra rajouter manuscritement le nom, et ce, d’autant plus qu’aucun espace n’était prévu à cet effet. C’est pourquoi la CR dénonce une manœuvre qui crée des iniquités.

Malgré notre courrier du 17 novembre, avertissant les dirigeants de Tereos qu’il nous semblait s’agir là d’un manque d’équité lors de ce vote, aucun envoi de bulletin supplémentaire n’a été effectué de leur part et la direction n’a pas adressé de communication supplémentaire sur ce sujet à ses coopérateurs.

La CR est très attachée aux valeurs de la coopération (rémunération des adhérents, principe démocratique, défense du territoire…) c’est pourquoi elle ne cesse de dénoncer un système où les coopérateurs ne désignent pas directement leurs dirigeants, ce qui rend difficile leur implication dans la coopérative, il est important que la direction fasse preuve, dès aujourd’hui, d’une plus grande transparence pour que les betteraviers puissent reprendre le contrôle de leur outil !

Tags :
,