L'info régionale

Réseaux sociaux

Produits phytosanitaires Tag

Produits phytosanitaires

Fruits et légumes : vers un nouveau système

La production de fruits et légumes a toujours été soumise à de grandes variabilités de cours. D’une année à l’autre, le revenu était au rendez-vous. Depuis 1992, les bonnes années se font plus rares, et nombre de productions ne sont plus rentables. La pomme, par exemple, se vend en dessous de son coût de production depuis 3 ans.

La pomme, une valeur sure?

L’image de la pomme demeure excellente, selon la 7ème actualisation du baromètre Pomme du CTIFL. Fruit considéré « banal », 5ème fruit « contaminé par les pesticides » selon les chiffres de la DGCCRF mais surtout la mauvaise utilisation faite de ces chiffres par les lobbies anti-phytosanitaires.

Lettre ouverte au MDRGF

La CR a fortement réagi à la parution de l’étude du MDRGF sur les raisins « contaminés » de « pesticides ». Comment peut-on s’étonner de trouver des résidus de PPP quand on explique avoir échantillonné des raisins issus de la culture conventionnelle, et donc forcément traités avec des PPP ?

Diminution des matières actives : des soucis aussi pour la vigne

Dans le cadre de la diminution des matières actives proposées par la Commission européenne, l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) a achevé une analyse prospective inquiétante : des impasses techniques concernant l’oïdium, les tordeuses de la grappe ou la pourriture grise sont attendues.

Des nouvelles du verger témoin

Nous nous sommes régulièrement tenus au courant du verger témoin de 15 ha qui a été conduit suivant l’arrêté du 12/09/2006 concernant l’application des produits phytosanitaires.

Collectif « Sauvons les fruits et légumes de France »

Ce Collectif, né à l’automne dernier, estime que les diverses réformes, tant au niveau européen que français*, vont entraîner la disparition de 80% des substances actives d’ici 2012. Afin de pallier cela, le Collectif demande :

Un verger pour démontrer l’absurdité d’un arrêté

L’arrêté du 12 septembre 2006 qui décrit les conditions d’application des traitements phytosanitaires continue à faire parler de lui. En effet, en cas de non-respect de cet arrêté, les agriculteurs se mettent dans une situation « hors la loi » très risquée.