L'info régionale

Réseaux sociaux

Néonicotinoïdes Tag

Néonicotinoïdes

Le dialogue est toujours constructif

La Coordination Rurale de Lozère a rencontré Madame Guylène Pantel, sénatrice de la Lozère, le 26 novembre 2020 à sa permanence de Mende. Lors de cet entretien, de nombreux sujets ont été abordés à commencer par la ré-autorisation des néonicotinoïdes sur betteraves, sujet d’une récente lettre...

48 Alain POUGET 2
Néonicotinoïdes : la CR 48 écrit à la sénatrice de la Lozère

Dans une lettre ouverte, datée du 3 novembre dernier et adressée à Madame Guylène Pantel, sénatrice de la Lozère, la Coordination Rurale de Lozère a réagi à ses propos sur l’autorisation des néonicotinoïdes. En effet, la sénatrice se dit « opposée au renouvellement des néonicotinoïdes » tant...

betteraves
Jaunisse et baisse des rendements : stop aux fausses infos des écolos !

À l’heure du débat sur les néonicotinoïdes, les associations écolos inondent l’espace médiatique de fausses informations en minimisant l’impact de la jaunisse sur les betteraves. Elles empêchent ainsi le bon déroulé du processus démocratique… La CR dénonce ces méthodes et redonne la parole aux betteraviers...

Semences traitées pour la filière betterave : la CR entendue par les sénateurs !

Le Sénat a validé le projet de loi pour autoriser, à titre dérogatoire, la filière betteravière à utiliser des semences traitées avec des produits phytopharmaceutiques de la famille des néonicotinoïdes jusqu’en 2023. La CR déplore néanmoins qu’il n’ait pas sécurisé cette dérogation des risques d’inconstitutionnalité. Afin...

Vote du projet de loi concernant les néonicotinoïdes : une victoire à la Pyrrhus ?

Le vote par l’Assemblée nationale, en première lecture, du projet de loi relatif aux conditions de mise sur le marché de certains produits phytopharmaceutiques en cas de danger sanitaire pour les betteraves sucrières, apporte pour la filière sucrière un répit et soulève quelques inquiétudes. Malgré le vote de 313 députés en faveur du texte, le combat pour l’obtention définitive d’une dérogation temporaire en faveur des néonicotinoïdes n’est pas terminé. Le texte adopté mardi 6 octobre doit maintenant être examiné par le Sénat.

Soigner ses betteraves, c’est bien ; être rémunéré, c’est mieux !

Ce mardi 6 octobre 2020, les députés ont voté en faveur d’une loi autorisant des dérogations à l'interdiction de l'utilisation des néonicotinoïdes jusqu'au 1er juillet 2023. Les producteurs de betteraves de la Coordination Rurale saluent cette décision, mais alertent sur le fait qu’elle ne permettra pas à elle seule de combler les pertes de cette année, et d’éviter la disparition des producteurs et la fermeture des sucreries françaises.