L'info régionale

Réseaux sociaux

Lutte contre la prédation Tag

Lutte contre la prédation

Journée d’échanges avec le préfet coordonnateur du plan loup

Ce mercredi 3 novembre 2021, à l'initiative d'Alain POUGET (représentant CR au Groupe national loup), de nombreux acteurs préoccupés par la problématique de la prédation (responsables CR, élus, éleveurs, lieutenants de louveterie, ingénieurs agronomes et techniciens) se sont réunis à La Giettaz (73) pour participer à une journée d'échanges et de débats en présence de M. Jean-Paul CELET, Préfet référent du Plan national loup.

La CR77 soutient les éleveurs face à la prédation

Samedi 19 décembre, la Coordination Rurale de Seine-et-Marne a répondu à l’appel de diverses organisations européennes à allumer des feux de détresse pour interpeller les élus sur les problèmes posés par la prédation subie par les éleveurs. Pour les éleveurs, c’est la double peine : non...

loups CP
Prédation du loup : la CR AURA salue l’expérimentation de drones par la Région

Malgré les nombreux moyens de protection mis en place pour défendre leurs troupeaux, les éleveurs constatent depuis de trop nombreuses années que la cohabitation entre le loup et l’élevage pastoral est impossible. La région regroupe 80% de la population lupine nationale et est la plus touchée par les attaques de loups en France. En 2020, on en dénombre pas moins de 1 039.

loup CP
Loup : consensus syndical à propos de l’expérimentation phéromone

Lors du dernier groupe de travail sur la prédation dans les parcs nationaux le 14 février, la Coordination Rurale s'était farouchement opposée à une nouvelle lubie soutenue par la FNO (Fédération nationale ovine) : une expérimentation sur l’utilisation de phéromone afin d’apaiser les brebis lors des attaques de loups.

loup CP
Prédation : les dommages psychologiques des éleveurs une nouvelle fois occultés

Zéro. Il n’est fait aucune mention des éleveurs dans le nouveau dispositif d’indemnisation pour les dommages dus aux grands prédateurs. Ce dispositif entérine l’acceptation de la présence du loup mais plus grave encore, pour la Coordination Rurale, il nie l’impact de ce dernier sur la santé des éleveurs français.