L'info régionale

Réseaux sociaux

Loup Tag

Loup

Une CR sur tous les fronts

Accueillis sur la commune de Châteauneuf-de-Randon le 18 février 2020, une cinquantaine d’éleveurs ont participé à l’assemblée générale de la Coordination Rurale de Lozère. Le lieu était hautement symbolique. La commune est tout d'abord celle de l’ancien président de la CR 48, Hervé Sapet. Elle voit surtout disparaître son atelier de découpe dont beaucoup d’éleveurs dépendent pour la vente directe.

loup
Le loup en AURA : de plus en plus meurtrier !

Au 31 octobre 2019, le bilan des attaques de loup a augmenté par rapport à 2018 et 2017 pour la région Rhône-Alpes. Tous les départements sont touchés par cette augmentation d'attaques et de victimes excepté le département de la Savoie qui se stabilise.  En effet,  la...

Jouffrey 05
Hautes-Alpes : une visite du préfet coordonnateur loup décevante

Représentée par son président, Joseph Jouffrey, la Coordination Rurale des Hautes-Alpes était présente le 26 novembre lors de la visite de Jean-Paul Célet, préfet coordonnateur loup à Ancelle. L’ensemble des syndicats agricoles, la Préfète, la Chambre d‘agriculture, le Conseil départemental et les représentants des parlementaires étaient aussi présents pour visiter une exploitation et participer aux débats en salle. Une visite qui s’est révélée très décevante et c’est à se demander si le préfet est vraiment à l’écoute des problématiques rencontrées par les éleveurs.

191204 - Cellule loup 89
Loup : des avancées se dessinent (enfin) dans l’Yonne

Le 4 décembre, Laurence Godin, Jean-Yves Boucher et Fabrice Trottier, éleveurs ovins de la CR89, participaient à la 3e réunion de la cellule veille loup à la DDT à Auxerre afin de travailler sur les mesures de protection à mettre en place.

Tristan Arlaud
Comité Loup : une inefficacité de l’État

Représentée par Tristan Arlaud, la Coordination Rurale des Bouches-du-Rhône a assisté au premier comité départemental Loup à la sous préfecture d'Aix-en-Provence, le 24 septembre dernier. Nous avons pu constater l'inefficacité des mesures de protection des troupeaux et le choix délibéré de l’État de laisser s'éteindre le pastoralisme et l'agriculture de proximité.