L'info régionale

Réseaux sociaux

Loi EGALIM Tag

Loi EGALIM

EGA
Bilan EGA : un État-arbitre un peu perdu

Le ministre de l’Agriculture et la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des finances reconnaissent l’échec de la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans l’agriculture.

EGA
Loi alimentation : les agriculteurs ne verront pas leurs prix augmenter

S’il est impossible d’avancer des chiffres concrets sur ce que va représenter la hausse des prix à la consommation, les agriculteurs de la Coordination Rurale (2e syndicat agricole en France) savent en revanche que le « ruissellement » annoncé pour mieux les rémunérer n’aura pas lieu. En effet, en n’imposant rien aux transformateurs et aux distributeurs, la loi alimentation n’offre aucune garantie aux agriculteurs.

EGA
EGA : encore une preuve que les solutions sont ailleurs !

Comme on pouvait s'y attendre, à peine l'ordonnance sur l'encadrement des promotions en place on constate que la grande distribution contourne la règle en s'appuyant sur les remises "cartes de fidélité". De même les marques de distributeurs ne sont pas concernées par l'augmentation du seuil de revente à perte, mais pèsent pourtant lourds chez certains produits de grande consommation (65 % de la viande hachée, 56,5 % de l'Emmental, 48.5 % des yaourts natures…).

Michel Le Pape
Pac : pour une réforme garantissant des prix rémunérateurs !

À l’occasion des élections aux Chambres d’agriculture 2019, la Coordination Rurale a créé une série de 30 vidéos sur des thématiques fortes, des convictions incarnées par ses adhérents. Ce lundi 22 octobre, la 19e vidéo a été publiée ; elle s’intéresse à la Politique agricole commune.

Vignoble à proximité d'habitations
Des sénateurs « gèlent » la loi Alimentation pour soutenir la viticulture

À peine votée par les députés, la loi Alimentation vient d’être gelée par un groupe de 60 sénateurs – avec en tête Anne Catherine Loisier (UC) et Michel Raison (LR). En déposant une saisine devant le Conseil constitutionnel, les sénateurs suspendent la mise en application de la loi et soulignent le caractère anticonstitutionnel de plusieurs dispositifs présents dans cette loi.