L'info régionale

Réseaux sociaux

Importations Tag

Importations

vignes Viticulteur Aube palissade
Impacts variables du Covid-19 selon la mise en marché

Les impacts du premier confinement sont variables selon le mode de commercialisation des vins. Certains n’ont quasiment pas été touchés alors que d’autres, au contraire, ont énormément perdu et leur avenir est incertain, surtout depuis le reconfinement.

commission européenne
Négociations PAC : la CR soutient certains amendements

Ce lundi 19 octobre, les ministres européens se réunissent pour avancer sur la réforme de la politique agricole commune (PAC), sur le règlement relatif aux plans stratégiques relevant de la PAC, celui relatif à l'organisation commune de marché unique (OCM unique) et le règlement horizontal...

Restauration collective

Dans la restauration collective, la viande d’origine française représente 53 % de la viande servie Source : Institut de l’élevage, Interbev, Où va le bœuf ? (2019)

Importations

Politique agricole, politique commerciale ou choix politique ? Malgré la progressive et constante précarisation de la population agricole européenne déclenchée par reforme de la Politique agricole commune en 1992, l’Union européenne (UE) continue dans une incohérence totale entre sa politique commerciale et sa politique agricole. Elle signe...

Alexandre Armel congrès CR 2019
En quoi la course à l’export précipite l’élevage français vers la faillite ?

A l’occasion de l’assemblée générale de la Coordination Rurale qui s’est déroulé le 4 décembre dernier dans l’Oise, Alexandre Armel est intervenu sur les dangers d’une vision exportatrice pour l’agriculture (retrouver le support en cliquant ici). La France demeure de loin le premier pays producteur agricole...

Ouverture du marché chinois à la viande bovine française : la CR met en garde

Début novembre, le président chinois Xi Jinping recevait le président Emmanuel Macron accompagné d’une délégation française d’entrepreneurs dans le but de finaliser des contrats et renforcer la présence française sur le sol chinois. Parmi eux se trouvaient des représentants de la filière bovine française, de l’interprofession comme d’entreprises privées. L’objectif affiché : une forte augmentation des exportations de viande bovine française vers l’Empire du Milieu qui passeraient de quelques tonnes aujourd’hui à plus de 20 000 tonnes fin 2020. La Coordination Rurale, qui défend la souveraineté alimentaire de chaque État, met en garde sur cette fuite en avant et souhaite avant tout que les exportations soient rémunératrices pour les éleveurs.