L'info régionale

Réseaux sociaux

Gestion des risques Tag

Gestion des risques

viticulture
Des modifications, mais pas de grands changements dans le projet de loi sur la gestion des risques

Le projet de loi portant sur la gestion des risques climatiques a été adopté le 24 février. Lors de la Commission mixte paritaire le 16 février dernier, les députés et sénateurs ont trouvé un accord sur ce projet de loi. Il y a des modifications qui vont dans le bon sens, mais la Coordination Rurale (CR) s’oppose toujours à ce projet de loi qui consiste à une généralisation du recours à l’assurance récolte.

Projet de loi sur la gestion des risques : les auditions de la CR

Le projet de loi portant sur la réforme des outils de gestion des risques climatiques en agriculture est passé en première lecture à l’Assemblée nationale et va être discuté prochainement au Sénat. La Coordination Rurale (CR) a obtenu plusieurs auditions auprès de des députés et notamment une audition au CESE dont voici le compte-rendu.

Projet de loi sur la gestion des risques : allons-nous bientôt tous devoir cotiser ?

Le projet de loi portant sur la réforme des outils de gestion des risques climatiques en agriculture est passé en première lecture à l’Assemblée nationale hier. La Coordination Rurale (CR) tient à rappeler une nouvelle fois son opposition à ce projet qui n’est qu’une généralisation du recours à l’assurance récolte.

sécheresse_fourrage
Retour d’expérience au CNGRA : Une vraie réforme du système s’impose

Suite à la réunion du Comité national de gestion des risques en agriculture du 18 février, le ministère doit, sur demande de la profession, réaliser une mission d’enquête sur les points faibles de ce comité afin qu’il prenne mieux en considération les calamités auxquelles sont...

Gestion des risques : la FNSEA travaille à faire payer les agriculteurs !

Le syndicalisme majoritaire et ses satellites bancaires travaillent sur un fonds professionnel pour couvrir les risques climatiques en complément de l'assurance récolte. La Coordination Rurale rappelle que la priorité pour les agriculteurs n'est pas de payer de nouvelles cotisations obligatoires mais d'avoir des prix supérieurs...