L'info régionale

Réseaux sociaux

filière laitière Tag

filière laitière

Joseph Martin 2 - Copie
Virage manqué pour la filière laitière

Ayant participé aux négociations concernant la production laitière dans le cadre du projet de loi EGA, je me suis très vite rendu compte que les discussions tournaient en rond, et que l’objectif était de faire apparaître de vraies-fausses solutions ! L’augmentation du seuil de revente à perte...

lait
Combien coûte la production de lait ?

Depuis 2012, l’EMB (European Milk Board) élabore une méthode qui permet d’établir les coûts de production chez les principaux pays producteurs européens, sur une base comparable. Basée sur le RICA (Réseau d’information comptable agricole), les données sont représentatives de la situation réelle des exploitations laitières...

Bulletin EMB Juillet 2018

L'OPL de la Coordination Rurale contribue, chaque mois, au bulletin de l'EMB (European Milk Board). Pour l'édition du mois de juillet, sa contribution porte sur la restructuration de la filière laitière française. Le bulletin complet est à retrouver ici ! La filière laitière française doit se...

En cessation de revenu : les producteurs de lait cherchent des repreneurs !

Si la table ronde organisée jeudi 10 octobre avec le Ministère et l'ensemble de la filière laitière a été l'occasion pour chacun de s'exprimer, l'OPL (Organisation des Producteurs de Lait) attend aujourd'hui le repositionnement des industriels laitiers, tant privés que coopératifs.

La filière laitière est gangrenée : Danone ponctionne librement les producteurs !

Dans un communiqué du 2 septembre, la CR et l’OPL dénonçaient déjà la tromperie fumeuse des 25 € versés qui ne constituaient pas une augmentation de prix mais une avance de trésorerie. Certaines coopératives, telles qu’Agrial, procédaient ouvertement au prélèvement des 25 € (les 1000 litres) sous la dénomination « ajustement conjoncturel ». Aujourd’hui, ce sont les producteurs de lait livrant à Danone qui sont également abusés !

Filière laitière : tour d’horizon d’une crise organisée

La fin des quotas décidée par l'Union Européenne approche, il est donc urgent de s'interroger sur l'évolution du secteur laitier européen.
D’une part, la contractualisation annoncée comme le système de régulation d'avenir, montre particulièrement ses failles : vu la faiblesse du prix du lait, elle n'enraye pas la désaffection des agriculteurs pour la production laitière et les différents acteurs de la filière se contentent jusqu'alors de se renvoyer la balle pour savoir qui pourrait ou devrait assumer le coût d'une hausse.