L'info régionale

Réseaux sociaux

Exportations Tag

Exportations

miel apiculture
Un avenir incertain !

Depuis 2013, l’Ukraine compte parmi les premiers pays exportateurs de miel en France. De 2017 à 2019, elle avait détrôné l’Espagne de la première place, avec une moyenne annuelle de 6 200 tonnes de miel exporté. En 2020, elle représentait encore 13 % des importations françaises de miel(1) (2).

jeune bovin broutard bétail limousine
Plutôt que de les brader à l’export, consommons nos jeunes bovins

La filière française des jeunes bovins mâles pâtit de la crise sanitaire depuis plusieurs mois. La raison principale : la création d’un surstock en ferme faisant suite à un ralentissement de la consommation dans les pays du sud de l’Europe, auxquels nos animaux sont destinés. En...

Brexit : à quoi doivent s’attendre les céréaliers ?

Après dix mois de négociations, faisant l’objet de nombreux rebondissements, un accord a été trouvé in extremis fin décembre 2020 entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Le traité qui en est issu définit les relations commerciales entre les deux parties à compter du 1er janvier...

jeune bovin broutard bétail limousine
FCO : dans le doute, anticiper les vaccinations pour l’export

La LSA (loi de santé animale) devrait entrer en application le 21 avril prochain (1), autant dire demain. Les autorités sanitaires françaises ont imposé aux organisations agricoles un rythme effréné de concertation en 2020, mais un sujet a toujours été éludé : la FCO. La LSA...

Alexandre Armel congrès CR 2019
En quoi la course à l’export précipite l’élevage français vers la faillite ?

A l’occasion de l’assemblée générale de la Coordination Rurale qui s’est déroulé le 4 décembre dernier dans l’Oise, Alexandre Armel est intervenu sur les dangers d’une vision exportatrice pour l’agriculture (retrouver le support en cliquant ici). La France demeure de loin le premier pays producteur agricole...

Ouverture du marché chinois à la viande bovine française : la CR met en garde

Début novembre, le président chinois Xi Jinping recevait le président Emmanuel Macron accompagné d’une délégation française d’entrepreneurs dans le but de finaliser des contrats et renforcer la présence française sur le sol chinois. Parmi eux se trouvaient des représentants de la filière bovine française, de l’interprofession comme d’entreprises privées. L’objectif affiché : une forte augmentation des exportations de viande bovine française vers l’Empire du Milieu qui passeraient de quelques tonnes aujourd’hui à plus de 20 000 tonnes fin 2020. La Coordination Rurale, qui défend la souveraineté alimentaire de chaque État, met en garde sur cette fuite en avant et souhaite avant tout que les exportations soient rémunératrices pour les éleveurs.

Avant d’exporter, regardons d’abord ce que l’on met dans nos assiettes

Dans ses prévisions publiées fin juin, la Commission européenne estime que les exportations en viande bovine pourraient bondir de 15 % en volume par rapport à l’année 2018. Ces volumes seraient captés par les partenaires « historiques » de l’UE, à savoir la Bosnie, l’Israël, les Philippines et...