L'info régionale

Réseaux sociaux

Épuration Tag

Épuration

boue ©Wikipedia Boues
Boues : pas d’épandage sans hygiénisation préalable (Anses)

Saisie en urgence de la question de la présence de Covid-19 dans les épandages agricoles de boues de stations de traitement des eaux usées, l'Anses recommande de ne pas épandre de boues d’épuration produites durant l’épisode épidémique sans hygiénisation préalable.

Algues vertes : Arrêtons les salades !

Un second plan nitrate, pour lutter contre les échouages d'algues vertes qui battent des records cette année, a été annoncé par Thierry Burlot, vice-président du Conseil Régional en charge de l'environnement. Pour la Coordination Rurale, ce nouveau programme, en plus de stigmatiser les agriculteurs, est voué à l'échec puisqu'il n'y a aucune corrélation prouvée entre les rejets d’azote et le développement des ulves !

Station d’épuration de Sainte-Marie : la CR76 constate sur place sa vétusté !

Alors que les agriculteurs sont accusés de porter atteinte à la qualité de l'eau par leurs pratiques de fertilisation, la Coordination Rurale de Seine-Maritime a pu constater de graves anomalies sur la station d'épuration de Saint-Marie-des-Champs, près d'Yvetot.

Le gestionnaire de cette station semble visiblement se désintéresser des nombreuses fuites polluantes et autres lacunes de sécurité que l'on peut observer sur site. Peut-on décemment faire peser de lourdes contraintes sur les agriculteurs quand dans le même temps, une station aussi obsolète est laissée en fonctionnement ?

Un débat qui fait du bien aux écologistes…

qualité de l'eau... et qui soulage les agriculteurs.

Compte-rendu de la rencontre débat organisée à Champhol (Eure-et-Loir) par Eau Secours 28, le mardi 12 avril 2011, à 20h00

 

Marc Laimé, Président d’Eau Secours 28 (affiliée à FNE), et Cyrille Deshayes, Responsable du Pôle eau douce de WWF France, introduisent le débat avec une vidéo sur le thème de la qualité de l’eau en Eure-et-Loir. Cette vidéo est en ligne sur : www.Youtube.com/wwf_france

Son titre est évocateur : « Agriculture industrielle, le sacrifice de l'eau : Eure-et-Loir, du poison dans l'eau ».
Cette vidéo préconise le passage en bio. Philippe Lirochon, Président de la Chambre, Jean-Claude Schmidt du Conseil Général, Fabrice Chaboche, agriculteur à Moriers et Thomas Renaudin du lycée agricole de la Saussaye, y sont interviewés.