L'info régionale

Réseaux sociaux

Éleveurs Tag

Éleveurs

201219 - feu detresse predation CR89 charbuy 2
La CR71 et la CR89 allument des feux de détresse face à la prédation
[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern"][vc_column][vc_column_text]Ce samedi 19 décembre, la CR71 et la CR89 ont répondu à l’appel de diverses organisations européennes à allumer des feux de détresse pour interpeller élus et citoyens sur les problèmes posés par la prédation.
Lettre ouverte : le ras-le-bol d’un éleveur

Un éleveur de brebis et de vaches allaitantes des Pays de la Loire nous a envoyé ce témoignage, vrai cri du cœur, pour mettre en avant la détresse des éleveurs. Je suis éleveur de brebis et de vaches allaitantes en fin de carrière, j’en ai plus...

lait
Comptage cellulaire : un nouvel étalon sur fond de surestimation

Encouragé par la Fédération Internationale Laitière (FIL), un nouvel étalon de comptage cellulaire normalisé à l’échelle internationale va bientôt voir le jour. D’après les premiers éléments transmis par l’interprofession laitière française (CNIEL), les analyses feraient baisser les résultats jusqu’à 20 % de cellule lors des...

porcs
Idée reçue n°1 : Les agriculteurs se moqueraient du bien-être animal

Tous les mois, nous reviendrons sur une idée reçue qui colle à la peau des agriculteurs français. Ce mois-ci, nous nous attaquons au sujet du bien-être animal ! Qu’est-ce que le bien-être animal ? Tout d’abord, il est important de définir le bien-être animal. C’est un concept multifactoriel avec plusieurs critères...

Charre
Parcours d’un éleveur CR engagé !

Guy Charre, parcours d'un éleveur CR engagé en Haute-Loire   Quel a été ton parcours ? En 1995, j’ai repris la petite exploitation de mes parents en tant que double actif, exploitation sur laquelle mes parents avaient bien vécu durant toute leur vie. C'est un élevage de bovin...

Carton plein pour la vente de caissettes d’agneaux de la CR87 !

Depuis la mi-mars, les éleveurs ovins du département commençaient à tirer la sonnette d’alarme car la plupart des opérateurs qu’ils soient coopératives ou privés annonçaient des fêtes de Pâques très moroses, avec des marchés saturés : une bonne excuse pour faire baisser un peu plus les cours. En effet, suite aux mesures sanitaires et de confinement mises en place, il n’y avait soi-disant pas de demande et leurs agneaux qu’ils avaient soigneusement préparés pour l’occasion risquaient de rester en bergerie.