L'info régionale

Réseaux sociaux

Egalim Tag

Egalim

EGA
Loi alimentation : les agriculteurs ne verront pas leurs prix augmenter

S’il est impossible d’avancer des chiffres concrets sur ce que va représenter la hausse des prix à la consommation, les agriculteurs de la Coordination Rurale (2e syndicat agricole en France) savent en revanche que le « ruissellement » annoncé pour mieux les rémunérer n’aura pas lieu. En effet, en n’imposant rien aux transformateurs et aux distributeurs, la loi alimentation n’offre aucune garantie aux agriculteurs.

EGA
EGA : encore une preuve que les solutions sont ailleurs !

Comme on pouvait s'y attendre, à peine l'ordonnance sur l'encadrement des promotions en place on constate que la grande distribution contourne la règle en s'appuyant sur les remises "cartes de fidélité". De même les marques de distributeurs ne sont pas concernées par l'augmentation du seuil de revente à perte, mais pèsent pourtant lourds chez certains produits de grande consommation (65 % de la viande hachée, 56,5 % de l'Emmental, 48.5 % des yaourts natures…).

Michel Le Pape
Pac : pour une réforme garantissant des prix rémunérateurs !

À l’occasion des élections aux Chambres d’agriculture 2019, la Coordination Rurale a créé une série de 30 vidéos sur des thématiques fortes, des convictions incarnées par ses adhérents. Ce lundi 22 octobre, la 19e vidéo a été publiée ; elle s’intéresse à la Politique agricole commune.

Vignoble à proximité d'habitations
Des sénateurs « gèlent » la loi Alimentation pour soutenir la viticulture

À peine votée par les députés, la loi Alimentation vient d’être gelée par un groupe de 60 sénateurs – avec en tête Anne Catherine Loisier (UC) et Michel Raison (LR). En déposant une saisine devant le Conseil constitutionnel, les sénateurs suspendent la mise en application de la loi et soulignent le caractère anticonstitutionnel de plusieurs dispositifs présents dans cette loi.

EGA
Vote final de la loi EGA en l’état : un dénouement sans surprise

Après plus d’un an de débats qui ont occupé l’ensemble du monde agricole, l’Assemblée nationale vient d’adopter la version définitive de la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire.

La Coordination Rurale, qui dénonce depuis des mois le désengagement total du gouvernement dans l’amélioration du revenu des agriculteurs, constate sans grande surprise que cette loi n’apporte aux agriculteurs qu’un grand vide !

EGA
La fin des illusions des États généraux de l’alimentation

La Coordination Rurale est en accord avec le Sénat qui vient de rejeter le texte du projet de loi Égalim, jugeant impossible de s’accorder avec le texte des députés. Les sénateurs estiment en effet que ce texte ne répond pas aux objectifs des EGA et ne garantit en rien un revenu supérieur aux agriculteurs.

vaches
Plan de filière lait : prix rémunérateurs d’urgence !

La méthode Couprod, initiée par l’Idele pour estimer les coûts de production, représente une avancée certaine. Elle se rapproche des estimations faites par la Coordination Rurale et l'European Milk Board de 450 €/1 000 l, et nécessite d’être mise en avant. Présentée en commissions Cniel et basée sur le Réseau d’information comptable agricole (Rica), cette méthode évalue le coût de production du lait à 394 €/1 000 l avec un revenu moyen de l’éleveur de seulement deux Smic à 35h.

EGA
Projet de loi EGA : adieu les promesses pour des prix justes payés aux agriculteurs 

« Nous devons permettre aux agriculteurs de ne plus dépendre des aides et, pour cela, nous assurer qu’ils soient rémunérés au juste prix de leur travail », « nous modifierons la loi pour inverser cette construction du prix qui doit pouvoir partir des coûts de production ». annonçait Emmanuel Macron à Rungis en octobre dernier.