L'info régionale

Réseaux sociaux

Chine Tag

Chine

porcs
Chine : après la PPA, le cheptel porcin en reconstitution

Depuis deux ans, la peste porcine africaine (PPA) présente en Chine crée un déficit de 20 à 25 millions de tonnes de viande de porc par année. Cette maladie a occasionné l’abatage de millions de bêtes en 2018. En effet, le virus a touché toutes...

Alexandre Armel congrès CR 2019
En quoi la course à l’export précipite l’élevage français vers la faillite ?

A l’occasion de l’assemblée générale de la Coordination Rurale qui s’est déroulé le 4 décembre dernier dans l’Oise, Alexandre Armel est intervenu sur les dangers d’une vision exportatrice pour l’agriculture (retrouver le support en cliquant ici). La France demeure de loin le premier pays producteur agricole...

Ouverture du marché chinois à la viande bovine française : la CR met en garde

Début novembre, le président chinois Xi Jinping recevait le président Emmanuel Macron accompagné d’une délégation française d’entrepreneurs dans le but de finaliser des contrats et renforcer la présence française sur le sol chinois. Parmi eux se trouvaient des représentants de la filière bovine française, de l’interprofession comme d’entreprises privées. L’objectif affiché : une forte augmentation des exportations de viande bovine française vers l’Empire du Milieu qui passeraient de quelques tonnes aujourd’hui à plus de 20 000 tonnes fin 2020. La Coordination Rurale, qui défend la souveraineté alimentaire de chaque État, met en garde sur cette fuite en avant et souhaite avant tout que les exportations soient rémunératrices pour les éleveurs.

Lait goutte
Du lait pour la Chine : remake de « La laitière et le pot au lait »

Pays le plus peuplé au monde devant l’Inde, la Chine devrait atteindre son pic de population en 2030, d’où son principal objectif : disposer d’une agriculture capable de nourrir sa population croissante. Pour cela, les Chinois viennent, entre autres, se fournir en France, et investissent dans nos laiteries.

L’Empire Céleste : paradis ou enfer pour les producteurs laitiers français ?

Aujourd’hui, le marché chinois, malgré de fausses promesses, ne nous a pas encore offert les clés du paradis mis à part, peut-être, à une poignée de privilégiés. Ce marché laitier s’avère un monde sans pitié : on sacrifie les petits producteurs chinois sur l’autel des importations bas prix quand en même temps on nous fait miroiter des exportations salvatrices qui tardent à produire leurs effets ?

Cours du porc – Préparons l’avenir intelligemment

Évoluer oui, mais dans le bon sens Lundi dernier, le cadran de Plérin affichait un cours du porc à 1,403 €/kg. Une bouffée d'oxygène pour les éleveurs durement touchés par les crises répétées. Toutefois, l'Organisation nationale des éleveurs de porcs (Onep), section spécialisée de la Coordination...

Chine : était-ce un si bon calcul ?

La France a fait des efforts importants pour s'implanter sur le marché chinois, en pleine expansion pour le vin. En effet, la consommation de vin a été mise en avant par les pouvoirs publics, car préférable à celle d'alcools de riz traditionnels. Une étude récente de FranceAgriMer indiquait que la France est devenue leader sur le marché chinois des vins, tant en volume qu'en valeur.

Vins de Bordeaux : mesures pour stopper la contrefaçon chinoise

Le gouvernement chinois vient de prendre des mesures afin de préserver les vins de Bordeaux victimes de contrefaçons massives. Cette reconnaissance de l'Indication Géographique Bordeaux permettra une meilleure protection de ces vins : une bonne nouvelle pour les producteurs !