L'info régionale

Réseaux sociaux

Céréales Tag

Céréales

Brexit : à quoi doivent s’attendre les céréaliers ?

Après dix mois de négociations, faisant l’objet de nombreux rebondissements, un accord a été trouvé in extremis fin décembre 2020 entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Le traité qui en est issu définit les relations commerciales entre les deux parties à compter du 1er janvier...

coronavirus-fond-jaune
CR36 : table ronde sur la situation agricole

Une réunion téléphonique a eu lieu le 16 avril 2020 afin de faire un point concernant la situation agricole de l’Indre. Étaient présents : Axéréal, Ets Villemont, Groupama, MSA, GDMA, JA, FDSEA, Confédération Paysanne, Chambre d'agriculture, DDT et Coordination Rurale. Voici le résumé de cette...

train CP
Les agriculteurs exposés aux blocages des ports et du fret ferroviaire

Les mouvements sociaux qui perdurent dans les ports et les gares de France impactent lourdement les disponibilités en céréales et en oléo-protéagineux. La CR regrette cette situation qui risque de provoquer des ruptures d’approvisionnement en aliment du bétail.

pas de revenu agricole - portefeuille vide - absence de revenu des agriculteurs
Grandes cultures : 6 années sur 7 de travail à perte ! Ça suffit !

La Commission des Comptes de l’Agriculture de la Nation (CCAN) vient de faire paraître les résultats économiques de la ferme France de l’année 2019. Et il n’y a pas de quoi jubiler pour les producteurs de grandes cultures ! En céréales, la quantité est au rendez-vous (+13,6%...

illustration-moisson-ble-cereales-agriculture-moisonneuse-en_3120575[1]
Céréales : peut-on se réjouir de nos rendements en occultant les prix ?

Nombreux sont les satisfécits sur les bons rendements que nous connaissons cette année en grandes cultures, en dépit des fortes chaleurs estivales. Les rapports officiels (USDA, CIC, SSP du ministère de l’agriculture, FranceAgriMer) ont d’ailleurs tous tablé sur une augmentation de la production de céréales....

avoine
CVO céréales à paille : l’alibi de la recherche et de l’innovation

Lors de son conseil d’administration du 6 mars 2019, le GNIS a adopté le nouvel accord interprofessionnel réévaluant la CVO à hauteur de 0,90 €/t (contre 0,70 €/t précédemment) sur les espèces suivantes : blé tendre, blé dur, orge, avoine, seigle, triticale, épeautre et riz.