L'info régionale

Réseaux sociaux

Système U et Serge Papin, une révélation provocatrice

Système U et Serge Papin, une révélation provocatrice

La Coordination Rurale du Morbihan ne pouvait pas rester muette suite aux propos tenus par le dirigeant de système U dans la page agricole d’Ouest-France du vendredi 6 février 2014.

 

Dans une réaction très mesurée, la Coordination Rurale du Morbihan a tenu à rencontrer deux représentants de grandes enseignes à Ploërmel : Super U et Leclerc.
Au cours d’un dialogue courtois, mais ferme, les représentants des producteurs de lait ont précisé leurs revendications. Après avoir exposé le contexte économique de la filière laitière française et la conjoncture européenne, Noël Rozé, président de la Coordination Rurale 56 et élu à la Chambre d’Agriculture, a démontré la nécessité d’obtenir un prix du lait à la hausse et non à la baisse comme l’exige la grande distribution dans les négociations actuelles entre les industriels laitiers et les dirigeants de la grande distribution. Leurs revendications sont d’autant plus justifiées que l’équilibre du marché est en leur faveur et que la France est sans doute l’un des pays exportateur au monde où le lait est le plus mal payé aux producteurs !

Dans un premier temps, la délégation des producteurs de lait a demandé au dirigeant de Super U de leur obtenir un rendez-vous avec M. Serge PAPIN. Elle a fait de même avec l’enseigne Leclerc et demandé un rendez-vous avec le responsable achat des produits laitiers du groupe SCA ouest.

La Coordination Rurale n’ignore en rien de la partie de « poker menteur » qui se joue entre industriels et distributeurs, mais constate simplement qu’en fin de partie, l’addition est toujours supportée par les producteurs. Au regard de la situation économique des exploitations laitières et des exigences réglementaires, la situation n’est plus tenable.

La Coordination Rurale met également en garde le gouvernement et son représentant, Benoît Hamon, de ne pas jouer un double jeu. En effet il semblerait que les pouvoirs publics pourraient être tentés de faire supporter la hausse de la TVA par les agriculteurs et ainsi enrayer une inflation qui déraperait en 2014.

Tags :
,