L'info régionale

Réseaux sociaux

STOP aux fermes qui ferment : la CR des Hauts-de-France fait les comptes !

STOP aux fermes qui ferment : la CR des Hauts-de-France fait les comptes !

Jeudi 18 février 2021, les agriculteurs de la Coordination Rurale des Hauts-de-France (CR Hauts-de-France) se sont mobilisés devant la DRAAF des Hauts-de-France à Amiens afin de dénoncer le malaise agricole grandissant.

« L’État, loin de sauver notre agriculture, met en place un nombre incroyable de « surnormes » franco-françaises qui ne nous permettent plus de vivre de notre métier. Dernières en date : la mise en place des ZNT, l’interdiction d’utiliser un anti-germinatif fiable et ayant fait ses preuves sur nos cultures de pommes de terre ou encore le nouveau dispositif d’application des néonicotinoïdes. C’est pourquoi, nous avons décidé de nous mobiliser et de remettre au directeur de la DRAAF des factures correspondant aux pertes économiques qu’engendrent ces décisions politiques. », explique Régis Dubois, président de la CR Hauts-de-France.

Pour dénoncer l’arrêt progressif de l’élevage dans notre région, c’est accompagné de la dernière vache laitière de l’exploitation de Jean-Luc Allain, président de la CR 80, que les agriculteurs se sont mobilisés devant les bureaux administratifs de la DRAAF des Hauts-de-France. « Dans l’élevage, comme dans d’autres productions agricoles, nous faisons face à toujours plus de normes et de charges alors que le prix du lait est en chute libre depuis des années ! » précise Jean-Luc Allain.

En audience avec le directeur de la DRAAF, M. Björn Desmet, la délégation de la Coordination Rurale a pu exprimer le malaise agricole actuel et a montré le coût exorbitant que certaines décisions politiques ont sur leurs exploitations, à la surprise des salariés de la DRAAF et des journalistes venus pour l’événement. Bien que défendant l’importance des normes mises en place par le gouvernement, le directeur de la DRAAF entend bien que la situation n’est plus acceptable pour les agriculteurs, et qu’il devient urgent de trouver des solutions pour que nos fermes cessent de fermer.

Des propositions très concrètes ont aussi été émises lors de l’audience avec le directeur de la DRAAF, par exemple l’exonération de la taxe foncière sur les ZNT (qui serait un minimum). Sensible à ces propositions, le directeur de la DRAAF stipule aussi qu’il est nécessaire de revaloriser les prix : « c’est la seule solution valable à long terme pour les agriculteurs » a rappelé Sophie Lenaerts, présidente de la CR 60, lors de l’entretien, faisant ainsi référence au combat historique de la Coordination Rurale pour des prix rémunérateurs.

 

 

Pour voir la vidéo de l’événement produite par France 3 Picardie et diffusée le soir du 18 février, cliquez ici.