L'info régionale

Réseaux sociaux

Sophie Lenaerts, nouvelle présidente de la Coordination Rurale de L’Oise

Sophie Lenaerts, nouvelle présidente de la Coordination Rurale de L’Oise

Le lundi 7 décembre dernier, Sophie Lenaerts, 54 ans, éleveuse laitière en polyculture-élevage à Roy-Boissy (60), a été élue présidente de la Coordination Rurale de l’Oise, le seul syndicat agricole du département qui propose un autre chemin pour des prix rémunérateurs. Sophie succède ainsi à Denis Patrelle qui a été chaleureusement remercié pour son implication et le travail effectué durant son mandat.

Très investie dans la défense de la profession, en plus d’être membre de la Coordination Rurale de l’Oise depuis 2013, Sophie est également élue aux Chambres d’agriculture de l’Oise et des Hauts-de-France, et occupe la présidence de la section laitière de la Coordination Rurale qu’elle représente à l’European Milk Board (EMB).

Agricultrice déterminée à redonner ses lettres de noblesse à l’agriculture, Sophie est résolument tournée vers l’avenir et est porteuse des valeurs de la Coordination Rurale :

« Parce qu’ils représentent le futur de notre métier, nous travaillerons avec mon équipe, à la transmission et l’installation de nos jeunes tout en revalorisant la retraite des cédants. Malgré une opposition forte à notre entrée dans les instances décisionnaires, mon équipe et moi-même ferons l’impossible, pour œuvrer à l’obtention de revenus agricoles dignes de ce nom. Nous nous engageons à être présents sur le terrain et à rester à l’écoute de vos besoins. Nous continuerons de dénoncer et de combattre ce qui amène parfois trop de nos collègues à des gestes irréparables. De plus, nous défendrons toujours les intérêts de l’agriculteur, en n’hésitant pas à sortir des sentiers battus pour mieux avancer.

J’ai l’intime conviction qu’il faut tendre vers une unité au sein des différentes organisations, afin de représenter et défendre dignement les agriculteurs. Ils le méritent, nous le méritons !

Enfin je martèlerai encore et encore qu’il nous faut des prix rémunérateurs, en passant par une régulation du marché à l’échelle européenne et par une exception agriculturelle française enfin reconnue politiquement. Le chemin est encore long, mais vous pouvez compter sur nous ! », Sophie Lenaerts, présidente de la CR 60.