L'info régionale

Réseaux sociaux

Sommet de l’élevage 2019 : « Mon métier mérite le respect »

Sommet de l’élevage 2019 : « Mon métier mérite le respect »

Comme chaque année, la Coordination Rurale était présente durant les 3 jours du Sommet de l’élevage afin d’échanger avec les agriculteurs et le grand public sur l’actualité du monde agricole et les réalités du terrain.

L’année 2019 est une nouvelle année noire, marquée par la sécheresse et les difficultés financières, et il est primordial de pouvoir se retrouver pour partager nos retours d’expérience et ensemble trouver des solutions pour rendre attractif notre métier.
Lors de cette 28e édition, la Coordination Rurale a tiré la sonnette d’alarme auprès de nos représentants politiques (ministres, sénateurs, députés) et acteurs professionnels sur la situation dramatique de nombreuses exploitations en France. Si rien n’est fait nous risquons de voir notre agriculture disparaître !

Veut-on encore des agriculteurs en France?

Au vu des contraintes toujours plus importantes, du manque de considération avec l’absence de prix rémunérateurs et des attaques incessantes de groupuscules contre notre profession, cette question est dans la bouche de tous les paysans.
La Coordination Rurale a souhaité rappeler à tous que notre métier mérite le respect. Une cinquantaine d’agriculteurs de la CR a ainsi déambulé dans les allées du salon brandissant des pancartes de loups taille réelle portant comme inscriptions les maux dont souffre l’agriculture d’aujourd’hui (l’endettement, les prix non rémunérateurs, les retraites, les ZNT, la PAC, la sécheresse…).

Il fut d’abord question de l’intégration des agriculteurs sur le stand du Crédit Agricole avec un endettement qui s’est multiplié par 3 lors des 30 dernières années. Car ce système qui nous a poussé à nous endetter pour nous agrandir et produire plus est soutenu les acteurs bancaires.
Ce fut ensuite au tour de la MSA, qui elle non plus n’a pas pu répondre à nos questions. Notre propre sécurité sociale se retrouve incapable de réagir face à la question des suicides agricoles, véritable fléau dans nos campagnes. Pire encore elle continue à ponctionner toujours plus les agriculteurs qui sont déjà asphyxiés financièrement.


Les éleveurs ont également dénoncé la baisse du prix du lait chez les coopératives telles que de Sodiaal, bien loin des promesses du début de l’année. Une nouvelle fois les agriculteur ont fait face au mépris, aucun représentant de Sodiaal ne daignant répondre à nos questions.

La déambulation s’est terminée sur le stand du ministère de l’Agriculture où il était question des conséquences désastreuses des nuisibles (loup et rats taupiers) et de la sécheresse qui n’a pas été anticipée. L’État aurait dû accorder la valorisation des jachères dès le printemps et non fin août lorsqu’elles n’étaient plus exploitables.

 

 

La Coordination Rurale continuera son combat et s’assurera de défendre les intérêts de l’ensemble des agriculteurs face aux pressions de plus en plus importantes.