L'info régionale

Réseaux sociaux

SIA 2020 / ZNT, HVE : ce que nous avons dit au ministre

Sebastien Heraud ministre

SIA 2020 / ZNT, HVE : ce que nous avons dit au ministre

Le 28 février, Sébastien Heraud, responsable de la section Fruits et Légumes de la Coordination Rurale (CR), était au stand de la CR au Salon de l’agriculture. Il y a rencontré Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture.

ZNT : pour la CR c’est non !

Sébastien Heraud a rappelé que la Coordination Rurale restera ferme et demande un retrait pur et simple du décret sur les zones de non-traitement (ZNT). Les ZNT sont aujourd’hui un mensonge d’État. Elles font fi des réalités économiques et scientifiques. Elles ne mesurent pas non plus les conséquences pour l’alimentation, l’environnement, l’agriculture et notre société.
Les nouvelles chartes départementales signées par on ne sait quels représentants de « riverains » ne changeront rien. Elles impliquent par ailleurs la mise en place des ZNT.
Au contraire, pour la CR, il est inadmissible que des agriculteurs qui achètent des produits phytopharmaceutiques en toute légalité pour protéger leurs cultures se voient traînés devant les tribunaux suite à des conflits de voisinage.

La certification Haute valeur environnementale (HVE)

La CR est opposée à toute obligation de certification imposée aux agriculteurs. Nous respectons déjà une des réglementations environnementales les plus sévères du monde. Inutile d’en rajouter !

Sébastien Heraud a rappelé au ministre que malgré ses huit ans d’existence, la HVE n’avait pas toujours pas démontré son intérêt. Les agriculteurs ne bénéficient d’aucune plus-value de prix en contrepartie de contraintes nouvelles et coûteuses. Les consommateurs quant à eux refusent légitimement de payer plus cher un produit qualitativement et intrinsèquement identique.
L’État doit de toute manière faire preuve d’engagement en faveur des agriculteurs et de l’environnement. Il doit pour cela poser auprès de l’Union européenne. Il faut de fait interdire l’importation des denrées alimentaires et des produits agricoles obtenus avec des procédés ne respectant pas la réglementation européenne et les exigences d’identification et de traçabilité imposées par cette même réglementation.