L'info régionale

Réseaux sociaux

Réunion de crise préfecture de région : 3 avril 2020

hand-disinfection-4954840_1920

Réunion de crise préfecture de région : 3 avril 2020

En audio conférence et pilotée par le Préfet de Région Pierre POUËSSEL le 3 avril 2020 a eu lieu une réunion sur la crise du COVID 19. Geneviève De Brach, présidente de la CR Centre etait présente.

Situation sanitaire

Présentée par Laurent Habert, directeur de l’ARS. Il explique que la Région CVL est en plein coeur de l’épidémie et que le Loiret concentre 50 % des patients atteints.

Situation des différentes filières économiques

L’industrie régionale est orientée vers la gestion de la crise.

Il existe une fragilité sur :
• l’approvisionnement en emballages (et impact sur de nombreuses filières)
• la filière agricole et agroalimentaire en raison notamment du manque de personnel et de difficultés logistiques (déficit d’offre de transport et augmentation des coûts)

Bonne nouvelle : les circuits courts se développent  et fonctionnent  bien

Transports : la filière est très affectée en Centre-Val de Loire et 35 % des entreprises sont à l’arrêt (la filière transport en région est la plus affectée au niveau national) et cela a des incidences sur les autres filières

Fédération des transporteurs : le secteur est fragilisé surtout pour les transporteurs de voiture

BTP : les reports d’activité sont nombreux et les arrêts d’entreprises importants

Industrie : fermeture importante notamment dans le domaine de l’automobile

Aéronautique et défense : on constate une reprise d’activité progressive

Mise en activité partielle des salariés : état des lieux

Voir le site de l’ASP

Approvisionnement en masques :

Les masques FFP2 et FFP3 sont destinés à la santé, les autres FFP peuvent être achetés pour l’industrie et les autres secteurs économiques si la commande ne dépasse pas 5 millions d’unités.

François BONNEAU, Président de Région, confirme le soutien de la région pour une commande collective et globale de 2 millions de masques.

Fond de solidarité

DRFIP

Le décret a été publié le 31 mars dernier et a été complété le 3 avril pour modifier notamment le critère du chiffre d’affaires (abaissé de -70 à -50 %) – créé pour 3 mois ou fermeture administrative (activités accueillant du public)
Les demandes seront traitées le plus rapidement possible et les premiers versements réalisés semaine prochaine.

Besoin au niveau national estimé 1,7 milliards d’euros.

Se connecter sur le site@ impots.gouv.fr
En ligne depuis mercredi dernier

Éligibilité : 

  • Indépendants, professions libérales… Le périmètre est très large
  • Chiffre d’affaires< à 1 million d’euros
  • Bénéfice net 60 000 €
  • Moins de 10 salariés
  • L’entreprise ne doit pas appartenir à un groupe
  • L’entreprise ne doit pas être en difficulté (cessation de paiement, procédure collective, entreprise en sauvegarde…) au sens européen du terme (directive européenne sur l’interdiction du soutien aux entreprises en difficultés)

Renseigner le dossier :

  • Chiffre d’affaires = 0 si l’entreprise est fermée et pas d’activité
  • Si perte > à 50 % du CA sur le mois de mars, l’indemnité maximale de 1500 € sera accordée
  • En-deçà d’une perte de 50 %, le calcul sera proportionnel à la perte du chiffre d’affaires

Les éléments attendus sont déclaratifs

Banques

Le système bancaire déclare être particulièrement engagé dans la distribution des prêts.
L’instruction est facilitée même si il y a des refus aujourd’hui pour des entreprises en grandes difficultés financières.
Le refus est toujours validé par un responsable « de siège » ce qui est une garantie pour les entreprises (égalité de traitement).

Point de vigilance : les comptables sont débordés et ne pourront pas fournir les bilans 2019 rapidement alors que ces éléments sont demandés par les banques pour l’instruction.