L'info régionale

Réseaux sociaux

Retour sur l’assemblée générale de la Coordination Rurale de l’Hérault

AG CR 34

Retour sur l’assemblée générale de la Coordination Rurale de l’Hérault

Le 4 juin 2019, les adhérents de la CR 34 se sont rassemblés à la cave coopérative les Vignerons de l’Occitane à Servian pour l’assemblée générale. Pour cette occasion, Madame Barthélemy (DDTM), Madame Lesage et Monsieur Sabatier (attachés parlementaires de Monsieur Huppé) ont répondu présents à l’invitation.

Pour ouvrir cette assemblée générale, François Ferdier, président de la CR 34, a tenu à remercier les colistiers qui se sont engagés pour présenter une liste aux élections à la Chambre d’agriculture, précisant que pour la première fois, la Coordination Rurale de l’Hérault a également présenté une liste pour le collège des anciens exploitants et ce, grâce à Louis Pistre qui a accepté de la mener. Bernard Lannes, président national de la CR, est alors revenu sur les résultats des élections. Il a rappelé que la CR souhaite une plus grande transparence concernant les votes électroniques.

Suite à la partie statutaire, François Ferdier est revenu sur l’action menée par la CR 34 quelques jours auparavant (1er juin) sur le marché de Béziers. Une dégustation de viandes françaises avait été organisée en réponse à la marche pour la fermeture des abattoirs organisée à Toulouse par une association végane le même jour. Bernard Lannes a rappelé que les associations antispécistes interviennent dans les écoles et y défendent un discours anti-élevage auprès de jeunes élèves. À ce titre, la CR demande à ce que les éleveurs puissent également intervenir dans les écoles, offrant ainsi aux élèves la thèse et l’anti-thèse.

Le débat s’est ensuite orienté vers les retenues collinaires et la gestion de l’eau dans le département. Bernard Lannes est également revenu sur le lac de Caussade et les positions de la CR.

Enfin, d’autres sujets tels que la déclaration Télépac, les accords de libre-échange, le loup et les coopératives ont été abordés. Madame Barthélemy a également fait un point sur le paiement des aides bio et MAE.