L'info régionale

Réseaux sociaux

Retour sur l’AG commune des CR de l’Ain et du Rhône

Retour sur l’AG commune des CR de l’Ain et du Rhône

Lundi 28 septembre 2020, c’est dans un contexte particulier que s’est tenue l’Assemblée Générale commune des Coordination Rurale de l’Ain et du Rhône. Celle-ci s’est déroulée dans une salle de réception privative, à Communay (69). La gendarmerie du Rhône est venue présenter des pistes de réflexion pour faire face aux violences que subissent actuellement les agriculteurs. Le nouveau Président de la Coordination Rurale Auvergne Rhône-Alpes François WALRAET a quant à lui profité de l’occasion pour se présenter, exposer les projets qui se mettent en place à l’échelle de la région et répondre aux questions des adhérents.

Tout d’abord, les participants ont pu débattre et échanger pendant plus de deux heures avec l’adjudant François-Xavier ROHMER (référent sûreté à la compagnie de Bron) qui a profité de l’occasion pour  présenter aux agriculteurs présents des pistes de réflexion et des moyens d’action à mettre en œuvre pour faire face :

    • au dénigrement de leur profession (qui risque de s’intensifier avec la mise en application des ZNT depuis le 1er janvier 2020),
    • aux menaces et aux attaques (physiques ou verbales) qu’ils subissent au quotidien,
    • à la crainte de subir des représailles de la part de certaines associations virulentes (antispécistes ou environnementalistes),
    • aux vols et aux intrusions sur leurs exploitations.
L’adjudant ROHMER a également présenté les contours de DEMETER, cellule départementale de suivi des atteintes au monde agricole. Il a invité la Présidente de la CR69 Françoise BOYER à prendre contact avec le gendarme référent de cette cellule afin de lui présenter plus en détails les résultats obtenus depuis se mise en place au mois de janvier 2020.
En fonction des demandes, des urgences et des besoins, la gendarmerie explique qu’elle sera en mesure d’orienter les services et d’adapter ses moyens d’action. L’adjudant insiste notamment sur la notion de vigilance qui est la clef de la lutte contre les détériorations, les vols et les intrusions que subissent les agriculteurs.
Il est envisagé la réalisation de diagnostics de vulnérabilité sur les secteurs qui en font la demande. Pour la gendarmerie, il est essentiel de connaître les détracteurs pour mieux appréhender leurs modes opératoires et protéger les agriculteurs d’éventuels attaques.
Dès qu’une infraction est constatée (vol, intrusion, insultes, incivilités, violence…), la gendarmerie invite vivement les agriculteurs à porter plainte pour que le problème soit enregistré et que les professionnels du secteur soient prévenus.
Pour l’adjudant ROHMER, il est essentiel d’entretenir un lien étroit entre les professionnels de l’agriculture et ceux qui sont là pour les protéger et les défendre.
Après cette intervention, le Président de la CR AURA François WALRAET a présenté les projets de la région et notamment :
    • l’organisation du Congrès National de la Coordination Rurale qui aura lieu le jeudi 3 décembre au Palais des Congrès de Vichy (03),
    • la prise de contact avec un cabinet d’avocats spécialisé en droit rural dans la perspective de proposer un service juridique de base à nos adhérents,
    • la possibilité de récupérer les panneaux de défense de la ruralité actuellement stockés au bureau de la CR AURA,
    • l’organisation d’une conférence-débat avec la géographe Sylvie BRUNEL au lycée agricole de La Côte-Saint-André (38) le 24 novembre 2020.

Après plus de trois heures de débats et de discussions, l’Assemblée Générale s’est terminée par des discussions informelles entre les adhérents des deux départements.