L'info régionale

Réseaux sociaux

Restrictions d’eau dans le Gard : interdiction d’irriguer dans les zones du Vidourle et la Cèze-aval

Restrictions d’eau dans le Gard : interdiction d’irriguer dans les zones du Vidourle et la Cèze-aval

La préfecture du Gard vient de prendre des mesures de restrictions sévères d’usage des eaux de rivières et de nappes, cela va impacter les zones de Sommières à Saint-Hippolyte-du-Fort et de Barjac à Bagnols. Les exploitations de ces secteurs ne pourront plus tout irriguer jusqu’à nouvel ordre.

Les restrictions imposées suivant le niveau de vigilance :

Sur les communes en situation de vigilance : il est demandé à chacun d’adopter un comportement écoresponsable, en utilisant l’eau de manière mesurée.

Sur les communes en situation d’alerte : le remplissage des piscines privées, le lavage des voitures et le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert sont interdits. De plus, des restrictions d’horaires pour l’arrosage sont mises en place. Sont interdits l’irrigation agricole et des jardins potagers entre 10h et 18h (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau type goutte-à-goutte). Pour l’arrosage domestique (pelouses, jardins d’agrément), des terrains de golf et des espaces sportifs (stades), l’interdiction s’étend entre 8h et 20h.

Sur les communes en situation d’alerte renforcée : les interdictions supplémentaires concernent l’arrosage des espaces sportifs ainsi que celui des pelouses et espaces verts privés et publics. L’irrigation agricole et l’arrosage des jardins potagers sont interdits entre 8h et 20h (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau), et une nuit sur deux si l’eau est prélevée dans un cours d’eau ou dans sa nappe d’accompagnement. En outre, sur la zone d’alerte Gardon aval l’irrigation par micro-aspersion et celle des cultures de semences sous contrat sont interdites la journée entre 8h et 20h, et également les nuits (de 20h à 8h) en rive droite les jours pairs, et en rive gauche les jours impairs.

Sur les communes en situation de crise : seuls sont autorisés l’abreuvement des animaux et les usages prioritaires de l’eau, concourants à l’alimentation en eau potable des populations, à la survie des espèces aquatiques, à la sécurité civile, et à la salubrité publique (il n’est donc plus du tout possible d’irriguer potagers et exploitations agricoles).

 

Liste des communes impactées et leur classement:

Les communes en rouge ne peuvent ainsi plus irriguer, les services de l’État précisent cependant que des mesures moins strictes sont envisageables sur des surfaces et des besoins très limités.