L'info régionale

Réseaux sociaux

Rencontre avec M. Henriet, député, sur une exploitation à propos des ZNT

ZNT

Rencontre avec M. Henriet, député, sur une exploitation à propos des ZNT

Pierre HENRIET, député de la Vendée, a répondu à l’invitation de deux syndicats agricoles à participer à une entrevue réunissant une soixantaine d’agriculteurs principalement du Sud-Vendée sur l’exploitation de Bertrand Mitard à Fontenay-le-Comte.

La FDSEA 85 et la Coordination Rurale 85 ont ensemble souhaité communiquer au député leur position commune au sujet des produits phytosanitaires et des zones non traitées (ZNT) instaurées par décret le 29 décembre, pour une application au 1er janvier 2020.
Pierre HENRIET souligne que « cette rencontre a également été l’occasion de revenir sur la faiblesse des retraites agricoles alors que la réforme des retraites rentre en discussion à l’Assemblée nationale. Les difficultés du monde agricole ont fait l’objet de discussions à la fois fermes et constructives. »

David RENOUX vice-président de la CR85 : « La Coordination Rurale de Vendée est depuis le début contre les ZNT et demande l’arrêt de toutes nouvelles mesures à charge contre les agriculteurs. Nous demandons instamment le retrait d’une telle mesure et ce sans négociations ou moratoire possibles. Le retrait de terres agricoles de la production entraînerait systématiquement une hausse des importations ne respectant aucune règle fiscale, sociale et environnementale. Les agriculteurs français sont responsables et il serait temps de nous considérer comme des professionnels ! »

Eric PORCHER, membre du bureau de la FDSEA 85 et président de l’UCSEA Pays de Fontenay. « La mobilisation conjointe et importante de la FDSEA, de la Coordination Rurale ainsi que d’agriculteurs non syndiqués du Sud Vendée a permis d’expliquer au député Pierre Henriet tout le professionnalisme déployé par les agriculteurs lors de l’emploi de produits phytosanitaires en agriculture. Cette rencontre a aussi montré la grande détermination des agriculteurs pour obtenir la suppression du décret de décembre dernier concernant de nouvelles ZNT. La demande est claire et non négociable : zéro ZNT. L’ensemble des participants ont pris acte et apprécient le soutien du député Pierre Henriet. A l’instar de certains autres départements, de nouvelles actions pourraient être engagées afin d’obtenir satisfaction. »

Cet échange inédit a permis une écoute réciproque ; la parole a été prise par nombre de participants ; les revendications ont été entendues et seront au cœur des débats pour que les exploitations agricoles sud-vendéennes puissent continuer à contribuer au dynamisme économique et cohabiter en bonne intelligence avec les autres acteurs locaux.

Tags :