L'info régionale

Réseaux sociaux

Rencontre au ministère de la Transition Ecologique et Solidaire pour défendre l’agriculture bio

Ministère

Rencontre au ministère de la Transition Ecologique et Solidaire pour défendre l’agriculture bio

Yanick Loubet, président de notre section Bio, et Véronique Le Floc’h secrétaire générale de la Coordination Rurale, se sont rendus le mardi 20 août au ministère de la Transition écologique et solidaire pour présenter au ministre des cas concrets de dysfonctionnement liés notamment aux plafonnements régionaux des aides bio qui n’incitent pas à se convertir.

En région Centre par exemple une exploitation de grandes cultures doit faire maximum 66 hectares pour envisager la conversion. Un des écueils de cette situation est la multiplication des montages de sociétés pour toucher la totalité des aides. La Coordination Rurale a rappelé au ministre que la conversion est un passage délicat qui convient d’être fermement accompagné financièrement et sur une période plus longue, tout en permettant de bénéficier du label au bout des 3 ans.

Ce point a permis de faire le lien avec le programme Ambition Bio 2022 pour lequel la CR appelle de ses vœux une plus grande cohérence dans les besoins de la filière bio notamment animale. Au lieu de s’approvisionner en France les filières d’élevage bio importent les fourrages des pays de l’Est comme l’Ukraine. « Il est dommage de ne pas développer les céréales et les cultures oléoprotéagineuses bio en France, se désole Véronique Le Floc’h, à cause du plafonnement des aides les céréaliers bio ont du mal à émerger en France ce qui est contradictoire avec la mise au point d’un circuit de filière plus vertueux. »

Enfin, la CR a demandé au gouvernement de clarifier le statut des variétés issues de la mutagenèse. Les agriculteurs pourront ainsi savoir clairement ce qu’ils sèment pour anticiper les risques de contamination génétique. Yanick Loubel a également expliqué que la CR défend les semences paysannes pour les agriculteurs Bio qui ne bénéficient pas d’un grand catalogue variétal.

Organisé en présence de Denis Voisin, conseiller en charge de la société civile, des questions de santé-environnement et des risques, cet entretien au ministère de la Transition écologique et solidaire a permis de rappeler au gouvernement de mettre en adéquation leurs annonces pour le développement de l’agriculture biologique.

Mardi 4 septembre la CR a appris le remplacement de Nicolas Hulot par François de Rugy, député de Loire-Atlantique et président de l’Assemblée nationale. La CR, qui l’a rencontré à plusieurs reprises, compte bien poursuivre avec le nouveau ministre, la défense de propositions pour une agriculture bio plus juste et plus rémunératrice.