L'info régionale

Réseaux sociaux

Référendum sur la condition animale : la députée Chapelier persiste et signe

Rencontre députée Chapelier CR30

Référendum sur la condition animale : la députée Chapelier persiste et signe

La Coordination Rurale du Gard a rencontré le 14 septembre 2020 Annie Chapelier, députée de la 4e circonscription du Gard, pour aborder la question du référendum d’initiative partagée (RIP) sur la condition animale.

La CR 30 a rappelé que la finalité de certaines associations, qui sont à l’origine de ce référendum, est l’abolition pure et simple de l’élevage. Le bien-être animal n’est qu’une étape. C’est notamment le cas de L214 qui prend part à l’élaboration et la diffusion de ce référendum.

Argumentant la nécessité de se rassembler autour d’un vrai débat parlementaire et non d’un référendum sous le coup de l’émotion, la CR 30 condamne ce procédé qui stigmatise une fois de plus l’ensemble d’une profession par le biais d’amalgames.

« Ces associations dénoncent un modèle d’élevage qu’elles ne connaissent pas. Les éleveurs sont par définition même soucieux du bien-être de leurs animaux, personne n’est mieux placé pour en parler. » explique Corinne Bros, éleveuse dans le Gard.

Malgré les arguments avancés par les éleveurs de la CR 30, la députée persiste et maintient son vote pour le RIP. Autant mener les poules pisser, ce qui, voyant les poules en extérieur, conviendra peut-être aux associations anti-élevage.