L'info régionale

Réseaux sociaux

Raz-de-marée devant le tribunal d’Agen : tous unis pour soutenir les bâtisseurs du lac de Caussade !

Raz-de-marée devant le tribunal d’Agen : tous unis pour soutenir les bâtisseurs du lac de Caussade !

Ce jeudi 28 octobre, les agriculteurs étaient appelés à se mobiliser à Agen pour soutenir Serge Bousquet Cassagne, président de la Chambre d’agriculture du Lot-et-Garonne et son vice-président, Patrick Franken, deux des bâtisseurs du lac de Caussade condamnés respectivement à 9 et 8 mois de prison.

Dès 11h, près de 600 agriculteurs et une vingtaine de tracteurs étaient déjà présents devant le tribunal d’Agen pour envoyer un message fort à la justice : on ne met pas des hommes en prison pour un trou ; surtout quand il a suivi toutes les procédures et obtenu toutes les autorisations nécessaires !

Tout au long de la matinée, les interventions se sont succédé : des représentants de la Coordination Rurale, des élus locaux ou encore des collègues ayant eux-mêmes participé à la construction du lac. Tous ont rappelé leur soutien à Serge et Patrick, salué leur dévouement pour la profession et insisté sur la nécessité de ce lac, et des retenues d’eau de manière générale, pour nourrir les concitoyens :

Bernard Lannes

« Nous sommes les premiers écologistes de France.
Ce lac est essentiel pour produire notre alimentation »
,

Bernard Lannes, président national de la CR

Marie Costes

« Ce lac contribue à la bonne gestion de l’eau,
il a été validé par tous les acteurs locaux. »
,
Marie Costes, conseillère régionale Nouvelle Aquitaine

Jean Dionis

« 137 maires du Lot-et-Garonne ont demandé la régularisation du lac de Caussade parce qu’il est utile écologiquement, économiquement et socialement. Cette situation a assez duré ! »,
Jean Dionis du Séjour

Raymond Girardi,

« Poursuivre des syndicalistes parce qu’ils ont eu le courage de défendre l’irrigation et la souveraineté alimentaire, c’est impensable ! Comment condamner des gens qui sont au service du pays et des citoyens de France ? »,
Raymond Girardi, président Modef 47 et ancien conseiller départemental

À 14h, c’est sous les applaudissements de leurs collègues agriculteurs, près de 1000 à ce moment-là, que Serge et Patrick ont traversé la haie d’honneur constituée par des maires du Lot-et-Garonne avant de gravir les marches du tribunal, accompagnés d’une vingtaine de proches et de collègues.

Dehors, devant les grilles, les applaudissements continuent de longues minutes pour encourager ceux qui se sont toujours battus pour l’intérêt collectif.

Après de longues heures d’audience, l’avocat général a requis des peines de 9 mois de prison ferme pour Serge Bousquet-Cassagne et 8 mois pour Patrick Franken. Délibération le 17 décembre 2021 à 11h.

 

La Coordination Rurale Union Nationale remercie les 30 CR départementales qui ont fait le déplacement jusqu’à Agen (03, 09, 15, 16, 17, 18, 19, 23, 24, 26, 29, 31, 32, 36, 37, 41, 46, 48, 53, 58, 65, 73-74, 79, 81, 82, 83, 85, 86, 87) ainsi que Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture de la Haute-Vienne.

 

Tous unis, ne lâchons rien !