L'info régionale

Réseaux sociaux

Prise de contact avec le nouveau ministre de l’Agriculture.

Damien Brunelle CR02

Prise de contact avec le nouveau ministre de l’Agriculture.

Ce lundi 22 octobre 2018 avait lieu la rituelle première rencontre entre les syndicats agricoles et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.  J’ai accompagné Bernard Lannes pour rencontrer le nouveau ministre et son chef de cabinet, afin de lui faire connaître nos revendications.

En tant que représentants de la Coordination Rurale nous avons présenté quelques  mesures rapides et simples à mettre en œuvre pour améliorer la condition des agriculteurs de manière immédiate: l’exonération de la taxe foncière ainsi que la possibilité de s’approvisionner en carburant 100 % détaxé permettraient une diminution des charges financières et administratives pour les agriculteurs. À l’inverse, nous nous sommes inquiétés de l’augmentation de toutes les charges, en commençant par celle de la RPD, puis des carburants, des engrais et des fertilisants.

Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume nous a dit vouloir défendre les agriculteurs. Aussi, une partie de l’entretien a été consacrée aux sujets où les agriculteurs sont mis à mal, comme pour le loup, l’ours ou l’utilisation de produits phytosanitaires. Nous lui avons demandé son soutien et j’ai bien senti la difficulté de traiter des sujets touchant l’opinion publique.

Pour finir, Monsieur le ministre Didier Guillaume a insisté sur le fait que les lobbys n’auraient pas leur place au ministère. Nous lui avons répondu qu’ avec le nombre d’agriculteurs-syndicalistes (bien rémunérés)qui se promènent avec des casquettes de représentants des banques, des assurances, des industries agroalimentaires et ceux qui représentent les idéologues environnementalistes, il n’y aura plus que la Coordination Rurale qui pourra rentrer au ministère !

Pendant plus d’une heure d’un entretien cordial nous avons pu prendre contact avec une nouvelle équipe qui découvre les dossiers. Le résultat des élections Chambre d’agriculture aura un impact sur les orientations qu’ils prendront.