L'info régionale

Réseaux sociaux

Préservons notre patrimoine agricole, dîtes non à la vente du Château de Grignon !

Préservons notre patrimoine agricole, dîtes non à la vente du Château de Grignon !

Connu pour son domaine historique, le Château de Grignon (Yvelines) compte un parc de 300 ha entourant le magnifique château Louis XIII, mais également, des amphithéâtres, des laboratoires et des champs d’expérimentation, qui servent à l’enseignement agricole depuis la création de l’Institution royale agronomique en 1826.


Un lieu unique de la recherche agronomique
Le site du Château de Grignon est actuellement le lieu de résidence de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et de l’école d’ingénieurs AgroParisTech, avec plus d’une centaines d’hectares dédiés à l’expérimentation. Ces conditions géographiques et environnementales en font un atout pour l’enseignement et la recherche.
De plus, une carrière géologique de 500 m2 riche en fossiles,  la Falunière, se situe également sur le domaine et compte plus de 800 espèces de coquillages (dont le cérithe géant, fossile très commune aux alentours de Paris).
Cependant, depuis 2015, les centres de l’Inra et de l’école AgroParisTech, souhaitent rejoindre le site de l’université de Paris-Saclay, situé à une vingtaine de kilomètres au sud de Paris, afin d’y concentrer jusqu’à 25 % de la recherche scientifique en une seule entité et ainsi avoir une chance d’accéder au célèbre classement des universités dit de Shangaï (meilleures universités mondiales). Ce départ, prévu en 2020, a donc précipité la vente du domaine par l’État.

Une faute qui serait inexcusable
La France n’a pas trouvé mieux que de vendre ce site, au Qatar, propriétaire du PSG depuis 2011, qui veut désormais investir dans un nouveau centre d’entraînement. L’un des plus beau patrimoine agronomique et historique français risque de subir une fois de plus l’avancée de l’urbanisation et de la commercialisation. 

Un gaspillage d’argent public
Ce projet, incluant un véritable complexe d’infrastructure sportif et de loisirs, engagerait une enveloppe de 300 millions d’euros ! Le projet impliquerait la création de 18 terrains de football, d’un stade de 5000 places avec un parking correspondant, voire des boutiques, un hôtel et des restaurants.
Pour sa défense, le ministère de l’Agriculture a seulement confirmé que le PSG est intéressé mais qu’il n’y a à l’heure actuelle aucune offre ni compromis de vente signé…

Pour Christian Houdry, Président de la Coordination Rurale de l’Aube, il ne s’agit pas seulement d’un gâchis financier. Ce cas atteste une fois de plus la perte des surfaces agricoles au profit d’autres secteurs d’activités. Il est primordial de soutenir cette action, car il en va de notre patrimoine culturel et agronomique!

Un collectif pour le Futur du Site de Grignon (CFSG)
Un collectif contre la vente du site composé d’anciens et d’actuels élèves a vu le jour, suite à la nouvelle de vente. Ce collectif a rapidement été rejoint par les riverains, paysans, élus locaux et associations d’environnement afin de préserver ce patrimoine agronomique originale. Le collectif a mis en ligne une pétition, qui a recueilli à ce jour 21 078 signatures.

Monsieur Houdry souhaite soutenir cette pétition et défendre ce collectif, car il estime qu’aujourd’hui beaucoup de terres agricoles ou de patrimoine agronomique disparaissent, par manque de communication (peut être volontaire) ou par volonté d’agrandir des zones industrielles et urbaines, aux dépens du monde rurale et agricole. De plus, ce domaine n’est pas banal car son étendue permet d’expérimenter des nombreuses recherches pour le progrès des techniques culturales agronomiques.

Si comme lui, vous souhaitez lutter contre la vente de notre patrimoine français, cliquez ici pour signer la pétition.