L'info régionale

Réseaux sociaux

Présence avérée d’une meute de loups en Lozère, la CR48 alerte depuis des années

loup pastoralisme danger

Présence avérée d’une meute de loups en Lozère, la CR48 alerte depuis des années

Suite à des opérations de hurlements provoqués en Lozère, il a été constaté l’existence de louveteaux témoignant de la présence d’une meute reproductrice. C’est historique !
La reproduction est officiellement reconnue comme effective dans ce qui est appelé le « front de colonisation », c’est-à-dire, les zones où le loup gagne du terrain. C’est un enseignement important pour l’ensemble du territoire car, contrairement à ce qu’affirmait jusqu’à ce jour, l’Office français de la biodiversité (OFB) et, malgré les alertes répétées de la Coordination Rurale, le loup se reproduit bien en dehors de l’arc alpin.
Cela démontre aussi que l’estimation de l’effectif de la population lupine est totalement obsolète. Les zones que l’administration définit comme des « fronts de colonisation » où, paradoxalement,
le loup ne ferait que passer, le sont provisoirement. Il est pourtant clair qu’elles sont bel et bien vouées à être occupées de manière pérenne par le loup.
Pour Alain Pouget, représentant de la CR au GNL (Groupe national loup) et éleveur en Lozère : « Cette appellation n’a, au final, qu’un seul intérêt : laisser au loup le temps de s’installer durablement. C’est une nouvelle zone à partir de laquelle le loup va pouvoir se propager encore plus loin. Le message du syndicat à ce sujet est simple et sans compromis : la cohabitation avec le loup est impossible ! Il faut restreindre sa présence aux zones sans activité humaine. »
En ce jour, pour l’année 2022, 44 constats sont reconnus « loup non exclu » pour un total de 257 victimes.

Lien utiles :

Fiche de la meute avec reproduction : https://ep-map.com/report/16247
Lieu précis des hurlements : https://ep-map.com/map?lat=44.339717&lng=3.773501&report=16247

Tags :
,