L'info régionale

Réseaux sociaux

Prédation : la CR 65 porte les revendications des bergers

Ours

Prédation : la CR 65 porte les revendications des bergers

Très investie dans la défense de l’activité pastorale, la Coordination Rurale des Hautes-Pyrénées participe assidûment à toutes les réunions et les consultations qui traitent de la prédation dans les Pyrénées. Ces quinze derniers jours, la CR 65 a participé à des réunions locales, à une réunion régionale (feuille de route « Ours et pastoralisme ») conduite par Monsieur le Préfet de Région. Elle a également contribué à la préparation d’une audience avec Madame la Députée Bonnivard, chargée d’une mission d’information sur les conséquences financières et budgétaires de la présence des grands prédateurs sur le territoire national.

Afin d’améliorer les conditions de travail des bergers, la Coordination Rurale a demandé :
– La prise en charge des enquêtes de gendarmerie post-attaque et la surveillance de la population ursine, notamment par le biais de caméras thermiques.
– Le financement des déplacements hélico-portés des transferts de cabanes mobiles.
– L’indemnisation des brebis manquantes après comptage à la suite d’attaques avérées, ainsi que l’indemnisation des Patous tués ou portés disparus.
– L’amélioration de l’effarouchement grâce à la géolocalisation en temps réel.
– Le puçage systématique des ours présents sur l’ensemble de la chaîne Pyrénéenne.
– La dérogation à la règle du 0.5 du taux de productivité des troupeaux attaqués.

Il faut également savoir que dans les Hautes-Pyrénées, des bergers volontaires ont accepté les propositions d’actions visant à améliorer la cohabitation proposées par l’administration (mise en place de Patous avec la Pastorale, de bergers itinérants, comptage avec les boucles électroniques, etc.). Cependant, force est de constater que c’est un échec : les attaques ont continué. Face à ce constat particulièrement amer, la CR 65 a demandé quelles seraient les perspectives qui s’offriraient aux éleveurs. Aucune réponse n’a été reçue pour le moment.

Par ailleurs, plusieurs associations environnementalistes souhaitent voir la réintroduction de trois nouveaux ours dans les Pyrénées pour remplacer les derniers tués. Pour la Coordination Rurale, réintroduire des ours dans le contexte actuel serait catastrophique, les bergers ne supporteraient pas un tel affront. Ainsi, la CR 65 s’oppose fermement à tout projet éventuel de réintroduction.

 

Tags :
,