L'info régionale

Réseaux sociaux

Pourquoi les éleveurs de porcs compatiraient-ils avec les transformateurs ?

porcs

Pourquoi les éleveurs de porcs compatiraient-ils avec les transformateurs ?

Les industriels français de la charcuterie poussent un nouveau cri d’alarme au sujet de la hausse des cours du porc, induite par l’épidémie de peste porcine africaine qui sévit en Chine, l’obligeant à importer massivement. La Fédération des industriels charcutiers traiteurs (Fict) souhaite répercuter cette hausse auprès de la grande distribution, qui semble refuser en bloc.

Pascal Aubry, responsable de la section Porcs de la Coordination Rurale constate : « lorsque les cours étaient très bas, l’aval n’a jamais eu la moindre pitié pour les éleveurs. Pourquoi en aurions-nous maintenant ? On nous répétait sans cesse de nous adapter. Adaptez-vous au marché mondial nous disaient-ils, à nous de leur renvoyer la pareille. Lors de ces dix dernières années, nous aurions souhaité que les industriels aient autant de compassion pour les éleveurs que ce qu’ils en demandent aujourd’hui ».

Ouvrir les yeux dans l’intérêt des éleveurs

Pascal Aubry poursuit : « la situation doit nous faire ouvrir les yeux. Contrairement à ce que l’on nous fait croire depuis des années, les négociations commerciales entre les industriels et la grande distribution n’influent pas sur les prix ‘‘sortie élevage’’. Ce n’était qu’un prétexte pour écraser les éleveurs. Seule l’adéquation entre l’offre et la demande au niveau mondial joue sur les prix payés aux éleveurs. Nous le répétons une nouvelle fois : seule une régulation européenne des productions, c’est-à-dire l’adéquation entre production et consommation, permet d’assurer un prix rémunérateur pour la filière. Pourquoi attendre que le malheur des uns fasse le bonheur des autres ? »