L'info régionale

Réseaux sociaux

Plan social agricole : L’Insee constate le mur mais personne ne change de cap

paysage

Plan social agricole : L’Insee constate le mur mais personne ne change de cap

Les données de l’Insee publiées hier prévoient de mauvais résultats agricoles 2019 et illustrent le ravin creusé par les promesses non tenues des EGA et qui sépare aujourd’hui les agriculteurs du reste de la filière alimentaire. Ce ravin les isole également du reste de la société par le décrochage de leurs revenus.

Alors que les importations de produits agricoles augmentent, la Coordination Rurale constate que la poursuite d’un cynique plan de restructuration agricole sans précédent continue de supprimer des exploitations et des agriculteurs en poursuivant la paupérisation des futurs exclus et, hélas, en poussant de plus en plus au désespoir.

Toutes les productions sont malmenées hormis celle du porc qui relève enfin la tête. Ce mieux pour la filière porcine n’est pas à mettre au crédit des responsables politiques qui ont laissé souffrir durant des années ce secteur sans réagir. Il s’explique par la peste porcine qui ravage actuellement le cheptel chinois.

La Coordination Rurale lance un appel solennel à Emmanuel Macron et lui demande de tenir les promesses formulées à Rungis concernant la juste rémunération des producteurs et à la Sorbonne pour une PAC offensive capable de remettre à flot l’agriculture qui est le secteur vital pour la société.

L’agriculture doit cesser d’être un problème puisqu’elle détient la solution aux difficultés économiques, à la ruralité et à l’emploi.