L'info régionale

Réseaux sociaux

Paca : la sécheresse précoce a une incidence sur le niveau des étendues d’eau

Paca : la sécheresse précoce a une incidence sur le niveau des étendues d’eau

Risques incendie décuplés, restrictions d’eau, récoltes menacées… L’impact de l’épisode de sécheresse précoce que connaît une grande partie de la France est particulièrement inquiétant dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le point par départements :

– Dans les Bouches-du-Rhône, le déficit de pluie est de 65%. « Le déficit hydrique sur la station de Marignane atteint depuis le début de l’année 76,1%. Pour Salon-de-Provence il est de -62,2% et pour Peypin -57,68% » précise l’association Fire Chaser 13.
L’aval de l’Huveaune est en « crise », selon Propluvia, le site du ministère de la Transition écologique concernant les restrictions d’eau. Tout comme le secteur de Jouques. La sécheresse est notamment visible autour de l’étang de Berre qui s’évapore peu à peu et occupe désormais un tiers de sa superficie.

– Dans les Hautes-Alpes l’ensemble des communes a été placé en vigilance sécheresse mardi 7 juin. La préfecture du département a pris cette décision compte tenu de la situation hydrologique « préoccupante ».

– Une alerte à la sécheresse a également émise par la préfecture du Vaucluse, où le déficit pluviométrique est de l’ordre de 70% depuis le début de l’année.

– Les conséquences de ce manque de pluie sont également visibles au niveau du lac du Broc, dans les Alpes-Maritimes. Cette étendue de 40 hectares située le long du Var, a perdu 6 mètres de hauteur entre février 2021 et février 2022. La quasi-totalité du département des Alpes-Maritimes est placée en alerte sécheresse. Le déficit en eau est inédit depuis près de 70 ans. L’été risque d’être compliqué pour la végétation.

– Dans le Var, les communes du bassin-versant de l’Argens et de l’Agay sont en alerte sécheresse depuis le 20 mai 2022. La situation du versant du Gapeau s’est également dégradée.

– Dans les Alpes-de-Haute-Provence, Le niveau de l’eau dans les gorges du Verdon inquiète les professionnels du tourisme. Le niveau du lac de Sainte-Croix et des alentours est quant à lui équivalent à celui d’un mois d’août, soit quatre ou cinq mètres d’eau en mois.

Des nappes à sec

Selon le BRGM (service géologique national), le risque de sécheresse sur les nappes en 2022 a atteint le niveau « très fort » dans certaines zones de tous les départements de la région Paca.
Des températures frôlant les 30 degrés et peu de gouttes à l’horizon… la météo des jours à venir risque d’aggraver cette situation de sécheresse ainsi que la baisse du débit des cours d’eau.

Source : France Info

Plus d’informations