L'info régionale

Réseaux sociaux

PAC Post-2020 : Bruxelles se jouera des positions timorées et incohérentes de la France

europe

PAC Post-2020 : Bruxelles se jouera des positions timorées et incohérentes de la France

La Coordination Rurale regrette que le projet porté par la France pour la PAC 2020 soit aussi superficiel et peu novateur. L’ immense chantier des EGA n’a visiblement pas permis à notre gouvernement de se rendre compte que si l’agriculture va si mal c’est parce que la PAC est mauvaise. Pour la Coordination Rurale, le Conseil agricole de l’UE était l’occasion d’en exiger un profond changement.

Seules les 3 dernières lignes du document présenté par la France présentent un message fort de demande de régulations « sociale, environnementale et sanitaire », alors que tout le reste du texte n’est constitué que de fausses appréciations comme par exemple :
• la mondialisation des échanges qui serait une « demande sociale » alors que pour les produits agricoles de base c’est plus un résultat de lobbying de grandes firmes,
• les aides de la PAC qui doivent permettre aux agriculteurs « de dégager une rémunération permettant de réaliser leur transition » alors que ceux-ci n’ont même pas une rémunération qui leur permette de faire vivre leur famille,
• « le paiement de base » qui permettrait d’assurer les « exigences en matière sanitaire et environnementale », alors que, dans la majorité des cas il sert à compenser la différence entre les cours mondiaux issus d’importations à des prix de dumping et les coûts de production européens.

Pour la Coordination Rurale, ce dont l’agriculture européenne a besoin c’est d’une inversion de tendance, un signal fort et ambitieux. Les contraintes environnementales imposées en contrepartie des positions libre-échangistes de la Commission européenne tuent les agriculteurs en les écartelant entre ces deux idéologies antagonistes.

En l’absence d’une régulation des productions et d’une réhabilitation de la préférence communautaire assise sur l’exception agriculturelle et des prix rémunérateurs, la CR estime qu’il est indispensable de revoir la copie !