L'info régionale

Réseaux sociaux

Ordonnance sur les coopératives : la Coordination Rurale demande plus de transparence… et d’ambition  !

coopératives

Ordonnance sur les coopératives : la Coordination Rurale demande plus de transparence… et d’ambition  !

La Coordination Rurale, qui souhaite que les coopératives demeurent des outils efficaces et démocratiques, regrette le manque d’ambition de l’ordonnance relative à la coopération agricole qui doit passer cette semaine devant le Conseil d’État.

La Coordination Rurale estime que cette ordonnance devrait être l’occasion de réintégrer deux volets qui ont disparu de la loi EGA, à savoir : la simplification des conditions de départ et le renforcement du rôle des associés.
« Une coopérative rémunérant correctement ses membres n’a pas à craindre leur départ, seules celles qui les exploitent se réfugient derrière des conditions de départ draconiennes et des pénalités financières démesurées. Il est fort dommage que cette ordonnance ne suive pas cet axe » indique Sylvain Franz, coopérateur et représentant de la CR.

Cette ordonnance devrait également porter un véritable projet d’implication de la maison mère dans les filiales ; il est anormal de voir aujourd’hui des groupes coopératifs investir dans des entreprises qui viennent concurrencer les intérêts de leurs coopérateurs.

Concernant le Haut conseil de la coopération agricole (HCCA), la Coordination Rurale regrette deux points majeurs :
• que les procédures proposées en cas de litige soient tellement longues que cela les rend obsolètes.
• que les syndicats agricoles ne puissent entrer au HCCA et qu’ils soient confinés dans une commission de concertation consultative dont les missions et les champs d’action sont flous.