L'info régionale

Réseaux sociaux

Agriculture et ruralité : tour d’horizon de notre implication syndicale

Agriculture et ruralité : tour d’horizon de notre implication syndicale

Les CR 18 et 36 ont mutualisé leur assemblée générale le lundi 28 septembre 2020 afin de proposer plusieurs interventions et témoignages d’adhérents. Le thème commun : la défense du métier d’agriculteur et de la ruralité. 

Nous remercions chaleureusement Régis Bonnin de nous avoir accueillis !

CDOA : Intervention de Gonzague Bachelier et Laurent Thomas, respectivement adhérents CR 18 et 36

Nous y siégeons aux côtés de la MSA, de Groupama, etc.

Il y a plusieurs types de CDOA dont :
– la section économie, « où l’on ne peut décider de rien » : L’état applique le schéma régional et selon les critères les terres sont attribuées. « Nous regrettons qu’aujourd’hui les interventions des participants – agriculteurs, propriétaires, etc – n’influent que peu sur les décisions prises » regrette Gonzague Bachelier.

– la section structures : 2 ou 3 dossiers sont étudiés tous les deux mois. « On vote mais il y a un souvent des problèmes de délais, notamment parce que la SAFER n’a parfois même pas fini d’établir les dossiers » remarque Laurent Thomas.

CDPENAF : Intervention d’Erwan Le Mintier et Michel Cartier, adhérents CR 18

Chambre agriculture, FDSEA, Confédération Paysanne, JA, chasseurs, maires, notaires, propriétaires…siègent à cette commission. « Cette commission doit nous permettre d’économiser les terres agricoles et ce, de manière concertée » débute Erwan Le Mintier.

« Mais cela n’est pas vraiment le cas… bizarrement, les projets d’éoliennes passent sans problème et ceux concernant le photovoltaïque divisent fortement les organismes présents » ajoute Michel Cartier.

« Dans le 36, une charte du photovoltaïque au sol a été rédigée en décembre 2019, mais la chambre d’agriculture reste très divisée et paradoxalement, les jeunes agriculteurs semblent les plus frileux » intervient Maguelonne De Sèze. 

La gestion de l’eau : Intervention d’Eric Marès, adhérent CR 18

Les cours d’eau sont classifiés selon trois critères. Pour être classés cours d’eau, ils devaient cumulés les 3 critères suivants :

  • lit naturel
  • présence d’une source
  • débit suffisant

Il est urgent d’organiser une rencontre entre nous syndicats agricoles, la propriété, le syndicat des étangs, et les responsables (ministère, préfet,..). « On ne va pas se laisser confisquer l’eau qui est destinée à l’usage agricole ! » conclut Eric Marès.

RIP animaux : Intervention d’Alexandre Armel, Secrétaire Général de la CR nationale

Initié par une quarantaine d’associations qui demandent les signatures de parlementaires et de citoyens, ce RIP (Référendum d’initiative partagée) a été lancé par des millionnaires possédant des entreprises de substituts de viande.

Il représente une vraie menace pour l’élevage français !

Entre autres l’interdiction de l’élevage en cage… « Aujourd’hui, le budget alimentaire d’un français est de 7€ par jour. 45 % des volailles sont importés : si on nous interdit les cages, les boxes, nous allons vers de grandes difficultés… Nous ne produirons plus une alimentation de qualité mais on importera une alimentation de masse ! Que ce soit nous éleveurs, les céréaliers, les chasseurs, on doit défendre notre ruralité » martèle Alexandre Armel.

Retrouvez l’article de la CR dédié à ce sujet

CECOFIAC : Intervention de Stéphane Pelletier

Stéphane Pelletier, Directeur du cabinet CECOFIAC, nous rappelle que dans le 37 cet organisme est à disposition de tous les agriculteurs pour leur comptabilité, des questions d’ordre juridique, ou tout autre conseil…

Retrouvez plus d’informations sur leur site internet