Le 24 avril, la CR85 a écrit au Préfet pour demander l'autorisation de faucher les jachères. Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse et les liens pour l'article du journal du Pays Yonnais et le reportage de TV Vendée.

Le climat pénalise de nouveau l'agriculture vendéenne.

Après les fortes précipitations du début de l'année, puis les gelées tardives du mois d'avril, c'est au tour du manque d'eau de poser problème à l'agriculture vendéenne.

Les premières récoltes de fourrages sont très nettement inférieures aux années précédentes et surtout l'herbe pousse très peu, tout comme les céréales. La pénurie de foin et de paille qui se profile va amplifier la crise que l'élevage traverse depuis plusieurs années.

La pluie fait cruellement défaut pour que la végétation se développe, or c'est au printemps que les stocks de fourrages se font pour l'hiver prochain. C'est pour cette raison que la Coordination Rurale de Vendée demande au Préfet la possibilité de récolter exceptionnellement les jachères. Cette demande précoce a pour but de récolter des fourrages de qualité.

Un appel est fait aussi aux différentes collectivités vendéennes pour que celles-ci mettent à disposition des agriculteurs les parcelles des zones industrielles non utilisées.

Enfin, la Coordination Rurale de Vendée souhaite que le stockage de l'eau de l'hiver se développe pour éviter une situation comme cette année. En effet, malgré les pluies importantes de janvier et février, le premier arrêté de limitation des usages de l'eau va entrer en vigueur dès ce lundi pour certains cours d'eau vendéen. Soit deux mois seulement après des inondations qui ont touché l'ensemble du département.

L'eau ne manque pas, il faut juste la stocker en hiver pour pouvoir l'utiliser quand elle vient à manquer.

Article du journal du Pays Yonnais Reportage TVVendée  

Dans la même catégorie

Auvergne-Rhône-Alpes
CR 44
Nos CR locales
Pays de la Loire