Encore une hausse du GNR, j’ai les nerfs ! Depuis quelques semaines, nous assistons à une hausse spectaculaire du prix du gasoil non routier. Tant et si bien qu’il flirte avec les tarifs du gasoil blanc. Cette situation ne peut plus durer. Avec des consommations pouvant dépasser les 200 litres par jour, notre budget carburant explose ! Que dire des matières sèches qui depuis le début de la guerre en Ukraine ne cessent elles aussi d’augmenter ? Or, il est impossible de répercuter toutes ces hausses constantes sur le produit final. Encore une fois, c’est le revenu de l’agriculteur qui est la variable d’ajustement ! La situation devient insupportable pour nos exploitations. A l’heure du quoi qu’il en coûte, devons nous laisser disparaître les agriculteurs ? Il faut agir d’urgence, il en va de l’avenir de l’agriculture française qui ne peut supporter, à elle seule, l’augmentation exorbitante des coûts de production. Les agriculteurs doivent vivre de leur métier !

 

Arnaud Poitrine, viticulteur à Cabrières

Dans la même catégorie

CR 34
CR 09
CR 09
Auvergne-Rhône-Alpes